Créé à Broadway en 1964, couronné par neuf Tony Awards et joué dans le monde entier, Un Violon sur le toit est devenu un classique incontournable de la comédie musicale, qui, après quelques milliers de représentations, a traversé l’Atlantique pour se retrouver à Londres puis à Paris. En le reprenant dans une version française adaptée par Stéphane Laporte, le metteur en scène Barrie Kosky et le chorégraphe Otto Pichler, nous donnent le plaisir de (re)découvrir un chef d’oeuvre authentique du 6 au 17 décembre à l’Opéra National du Rhin. Pokaa te fait gagner tes places.

Crédit photo : ikofreese

Délicat et bouleversant, « Un Violon sur le toit » se déroule au début du XXème siècle, dans le quartier juif d’Anatevka, petite ville de Russie. Tevye est un modeste laitier dont les préoccupations majeures sont caractéristiques de l’univers fermé dans lequel il vit : nourrir sa joyeuse famille, chercher de bons maris à ses trois aînées capricieuses et rassurer Dieu quant aux libertés qu’il prend vis à vis des traditions et de la religion. Mais ses filles tombent amoureuses de qui leur plaît. Tzeitel épouse un pauvre tailleur plutôt que le riche et vieux boucher que lui destinait son père ; Hodel s’éprend d’un jeune révolutionnaire et Chava d’un Russe qui n’est même pas juif… A travers des saynètes savoureuses, « Un violon sur le toit » évoque des thématiques brûlantes telles que l’exil, la haine raciale, l’identité ou la tradition.

Crédit photo : Klara Beck

Kosky fait parler de manière déchirante la mémoire, autour d’une multitude de personnages hauts en couleurs, la marieuse, le rabbin, le boucher, le tailleur, le bolchevique, le brigadier, et les autres habitants du village, qui caractérisent un peuple en proie aux mesquineries permanentes. Tout irait pour le mieux dans le shtetl s’il n’y avait le tsar cruel, la répression, les pogroms gratuits et meurtriers, puis, le départ vers l’inconnu pour fuir l’oppression. Barrie Kosky est lié personnellement à l’œuvre, sa famille juive ayant émigré elle-même en Australie.

Après avoir mis en scène Pelléas et Mélisande la saison dernière, Barrie Kosky, fait son grand retour à l’Opéra national du Rhin du 6 au 17 décembre avec la comédie musicale « Un violon sur le toit ». Un spectacle sensible et délicat, juste et senti, à n’indéniablement pas louper. Pokaa te fait gagner tes places.


Pokaa t’offre 3×2 places pour la représentation de : « Un violon sur le toit »

Le vendredi 6 décembre à 20h à l’Opéra National du Rhin

Pour participer il te suffit de faire trois choses :

• Liker la page Facebook de l’Opéra de Strasbourg

• Liker et Partager la publication Facebook de cet article (en public)

Liker la page instagram de Pokaa

Les 3 gagnants remporteront chacun deux places pour la représentation du 6 décembre à l’Opéra National du Rhin. Bonne chance!


Prendre ses billets

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here