Plus besoin de présenter le mythique groupe de rap marseillais IAM. Un crew de quincas qui posait déjà les bases du hip hop à plume dès 1990 du coté de Marseille, notamment avec la sortie de l’album L’École du Micro d’Argent en 1997. Trente ans après leurs débuts Akhenaton, Freeman, Shurik’n, Khéops, Kephren et Imhotep débarquent à la Laiterie le 16 avril prochain dans le cadre des Artefacts. Aucun doute, ils vont mouiller le survet. Ensemble, ils nous présenteront leur nouvel album « Yasuke » qui sortira le 22 novembre. Retour sur un mythe urbain bien réel : Sortez les briquets.

Le groupe débutera très bientôt une série de 27 concerts à travers les plus grandes villes et les plus grosses salles françaises et la tournée « Rap Warrior Tour » du plus mythique des groupes de rap français s’annonce déjà folle, comme à chaque fois qu’IAM pose ses Nike quelque part. Et le 16 avril, les beaux jours seront de retour pour l’arrivée des dieux égyptiens sur le sol strasbourgeois. Préparez vos cordes vocales et vos tartines de nostalgie, on va raviver les bons souvenirs du coté de la Laiterie.

IAM : un nom, des souvenirs, une légende

Le hip-hop français compte encore très peu de légendes vivantes, et IAM en fait partie. Mais dans la famille des icônes du rap français, les membres du groupe IAM sont uniques. Non seulement parce que ce sont des pionniers de la rythmique et des papes du lyrics, mais aussi et surtout pour leur unité, leur constance et leur humilité. Et oui, trente ans après leurs débuts les visages des six potes désormais marqués par le temps sont toujours côte à côte.

Une version incroyable du mythique « Bad boys de Marseille » avec la Fonky Family

À travers les plus grands stades comme dans la chaleur des plus petites salles, IAM est là, sans chichi, sans blabla. Ils sont là pour nous faire humer l’essence même du rap à la française, pour nous rappeler ce qu’à l’époque ils représentaient et exprimaient déjà à travers leur musique : le combat des oubliés de la rue et de la République, des minorités qui luttent en musique pour l’intégration, pour une certaine forme de respect et d’acceptation sociale partout et pour tous.

On aime IAM aussi pour cela : leurs messages d’unité sans une once de rage, la force poétique des allitérations d’Akh ou de Shurik’n, leurs mots bruts et leurs rimes filées. On les aime parce qu’ils nous rassurent, ils nous rassurent tout simplement parce qu’ils sont (avec Suprême NTM, La Fonky Family, Lunatic ou encore MC Solaar et Oxmo) l’un des derniers remparts vivants entre les prémices même du rap (dans lequel nous avons baigné) et l’arrivée toute récente des nouveaux petits rigolos du hip-hop vocodé.

<3 La moustache d’AKH avec le bon vieux Passi de l’époque

IAM c’est aussi le premier album de rap français disque d’or de l’histoire (100 000 albums vendus en une semaine en 1997). C’est des mots qui raisonnent comme des chants de messe, des phrases si puissantes, percutantes et déroutantes de justesse. C’est une passion commune pour une musique qui délivre un message, c’est un manifeste toujours apaisé pour l’acceptation et une putain de pub pour Marseille et ses quartiers au passage.

En bref on a tous un souvenir exceptionnel et des frissons dans tout le corps lorsque raisonnent les premiers instants d’une musique d’IAM. Alors rendez-vous en avril 2020 pour chanter ensemble et toucher du doigt les derniers monuments du rap français.

La mise en vente des places ne débutera que le 18 octobre à 10h mais l’événement bouscule déjà les agendas.

LA BILLETERIE ICI

***

CONCERT DE IAM A LA LAITERIE

16 avril 2020

13 Rue du Hohwald
67000 Strasbourg

Mon texte le savon Partie 1
Mon texte le savon Partie 2
Mon Texte le savon Partie 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here