Le Lavoir, ce bar éphémère qui sent bon l’été, fermera ses portes demain, samedi 28 septembre. Et vous savez quoi ? Ça fait chier. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il reste encore quelques heures pour en profiter de l’air pas encore trop frais et rendre hommage à l’été que l’on voit lentement s’éloigner. Profitons de ce prétexte pour célébrer la fin des fronts luisants et l’arrivée des soirées raclettes, célébrons les trams bondés et les froides rues désertes. L’Automne est là et l’hiver arrive, mais promis, on va bien se marrer.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-lavoir-3image00006-1024x768.jpeg.

La simplicité d’un bar de copains à même la flotte, pourquoi ça va nous manquer ?

On en a passé du temps en terrasse et au Lavoir cet été, à s’envoyer calmement des cocktails au bord des quais jusqu’à la nuit tombée. On reconnaissait toujours au moins une tronche familière sur l’une des grandes tablées du bar flottant. C’était l’un des ces lieux qui incarnent l’été où les copains se rejoignaient naturellement. Normal, comment ne pas répondre à l’appel d’un méga apéro au bord de l’eau? Va résister à ça quand t’as passé une journée à t’essorer (et depuis qu’ils ont installé des WC, on commençait un peu trop à camper).

Mais voilà qu’il s’en va. Tu vas me dire « c’est normal, et puis il reviendra ». C’est vrai, on va pas se mettre à chialer Mais certains mini événements saisonniers marquent les esprits plus que d’autres. Pour certains c’est le changement d’heure, la reprise des cours ou les coups de soleil qui s’estompent. Allez savoir pourquoi, pour moi le début des emmerdes et de la glaciation commence par la fermeture des terrasses et de ces lieux qui sentent bon le soleil, Le Lavoir en est le meilleur exemple. Malgré cela pas de place pour la déprime : pour apprécier l’été il faut savoir le laisser s’en aller, et puis l’hiver à Strasbourg s’annonce bien sympa, pour plein de raisons.

Parce que l’hiver a aussi ses bons cotés !

L’air frais matinal qui te fait l’effet d’un shot, les tarifs préférentiels spécial rentrée sur Just Eat, ta famille qui rentre pour Noël et qui heureusement repart ensuite, ta veste moche trois couleurs mais confortable que tu attends de mettre depuis un an, les bains bien chauds qui te font culpabiliser (écologie l’ami), le grincement des flocons de neige sous tes pieds (scrounch scrounch) et le snow bordel le snow ! Le vin chaud délicieux mais bien trop cher du marché de Noël (4€ = escroc), les raclettes-fondues (parce que du fromage ça se frit aussi), les banquets entre amis dans de bonnes vieilles winstubs, la cheminée réconfortante de tes grands parents, les beuveries du nouvel an, les marrons chauds, les moments à deux sous la couette pendant qu’il neige, c’est ça aussi les petits et grands plaisirs de l’hiver.

Alors oui c’est la fin d’un cycle mais c’est surtout le début d’un autre !

Bon d’accord les trams se remplissent à heures fixes d’un triste camaïeux de vêtements noirs et visuellement dehors c’est la déprime, mais pas dans ton petit coeur tout chaud. Parce qu’à Strasbourg on sait vivre, s’amuser, même sous une épaisse couche de glace, pas vrai ?

À l’année prochaine petit bar éphémère !

Et vous, vous faites quoi quand l’hiver se pointe ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here