Le cinéma a la beauté de l’exhaustivité : pour tout film indépendant tchèque sous-titré en slovaque, il y a un film popcorn. Pour toute comédie fine et intelligente, il y a toute comédie française avec Christian Clavier. Et pour tout chefs d’œuvres, il y a un nanar. Et ça tombe bien, puisqu’un nanar est justement ce que vous proposent les Cinémas Star avec le festival européen du film fantastique de Strasbourg. Avec Horreur ! c’est vendredi, ils vous proposent ce mois-ci de découvrir The Barbarians, un nanar américano-italien faisant passer Conan le Barbare pour un monument de subtilité. Intrigués ? Pokaa vous en dit plus.

Nanar de qualité supérieure

Alors, The Barbarians, qu’est-ce que c’est ? Réalisé en 1987, avant d’être un nanar, c’est un des tout derniers films de divertissement italien à succès populaire des années 80. Son réalisateur ? Nul autre que celui du cultissime Cannibal Holocaust : Ruggero Deodato.

De quoi ça parle ? Eh bien c’est un film de fantasy ayant pour sujet la tribu pacifiste des Ragnik, qui possède un rubis magique – on ne nous dit pas si depuis, Groudon a été rajouté au casting. Comme dans tous les films, ce magnifique rubis est protégé par la reine de la tribu, la princesse Canary. Mais les forces de l’ombre rôdent, menées par le cruel Kadar. Ce dernier et ses hommes finissent par triompher de la tribu des Ragnik et obligent la princesse à coopérer. Dans le même temps, ils prennent en otage les jumeaux Kutchek et Gore.

Terrible erreur car, devenus hommes, ils s’enfuient de la forteresse dans laquelle ils étaient enfermés et préparent leur revanche, pour libérer la princesse et récupérer le rubis. Des pierres précieuses, des despotes, des princesses et de la fantasy, on a là tous les ingrédients pour passer une soirée bien cool devant un bon nanar.

Couillons les Barbares

Si vous n’êtes pas encore convaincu par le potentiel nanardesque de cette œuvre, sachez que les jumeaux Peter et David Paul, jouant les deux personnages principaux, sont culturistes. Ce sont des montagnes de muscles, avec des torses enduits d’huile et ils portent des slips de fourrure. Si vous vous dîtes « ça ressemblerait pas à Conan le Barbare ça ? », sachez que vous avez raison. Une sorte de parodie encore plus débile que le film original vous attend.

Ruggero Deodato a même avoué avoir voulu exploiter le potentiel comique de ses deux acteurs, nommés aux Razzie Awards dans la catégorie pire révélation. Cela permet au film de cocher toutes les cases du nanar d’aventures. En allant voir The Barbarians, vous verrez un enchaînement de bagarres sanglantes grotesques, des répliques de haute volée, et des gags caricaturaux. A côté, Avengers Endgame, c’est de l’eau.

Les infos pour passer un horrible vendredi soir

Si toutes ces infos ne vous ont pas donné envie de passer un vendredi soir entre potes à mater un nanar, je ne sais pas ce qu’il vous faut. Ah si, les infos de comment ça marche. Tout d’abord, la soirée se tient ce vendredi 7 juin. L’horreur sera tardive, puisque la séance se tiendra à 22h, au Star St Exupéry.

Toi quand tes amis apprennent que tu as pris tes places pour la soirée nanar. Crédit @IMDB

Pour info supplémentaire, ce sont les Cinéma Star qui organisent cet événement – évidemment – en partenariat avec le Festival européen du film fantastique de Strasbourg – FEFFS de son petit acronyme. Pour réservez votre place, il faut aller sur la billetterie des cinémas Star. Les prix sont de 6€ pour la place normale, 4 € pour les moins de 14 ans. Ça fait pas cher le nanar !

Enfin, toutes les autres informations dont vous aurez besoin sont sur la page Facebook de l’événement !

Parfois, aller au cinéma c’est aussi pour se vider la tête et travailler ses abdos en riant aux éclats – donc en n’allait jamais voir de comédies françaises. Les cinéma Star vous proposent donc une séance nanardesque qui promet beaucoup. Amateurs de fantasy, de torses huilés et de répliques à se taper la tête contre un mur tellement c’est n’importe quoi, n’hésitez plus. Vous savez quoi faire de votre vendredi soir !


Horreur ! c’est vendredi revient au Star Saint Ex pour une soirée nanar !

Film : The Barbarians (1987), de Ruggero Deodato

Vendredi 7 juin, à partir de 22h

Page Facebook de l’événement

Star St Exupéry, 18 Rue du Vingt-Deux Novembre, 67000 Strasbourg


Crédit @Page Facebook de l’événement Horreur ! c’est vendredi

1 commentaire

  1. « The Barbarians, un nanar américano-italien faisant passer Conan le Barbare pour un monument de subtilité. »
     » Si vous vous dîtes « ça ressemblerait pas à Conan le Barbare ça ? », sachez que vous avez raison. »

    Phrases typique de quelqu’un n’aillant pas vu ledit film en question. Il ne faut pas confondre « Conan le Barbare » de Milius et « Conan le Destructeur » de Fletcher qui , effectivement, est un nanard.
    Le premier film Conan, bien qu’une très mauvaise adaptation, est un bon film. Bien plus subtil qu’il n’y parait en mettant en parallèle la quête de vengeance du héros, qui devient sa quête initiatique car il ne pourra être un « homme libre » qu’une fois cette dernière accomplie et celle d’immortalité via la religion de l’antagoniste. Conan n’y est JAMAIS en slip de fourrure (sauf une fois dans l’arène, trente seconde au début du film).
    C’est d’ailleurs le succès de ce film, dont la bande son est l’une des plus grandioses du cinéma, qui a donné naissance à une flopée de films de l’ordre de The barbarians.

    Du coup, j’invite l’auteur de ce billet, Nicolas Kaspar, à venir mater Conan le Barbare avec moi. On se fera une soirée pizza/bière et il verra que j’ai raison 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here