Depuis la disparition de notre cher Tomi, les événements se multiplient pour rendre hommage au talentueux auteur et illustrateur strasbourgeois. Dès demain, à l’occasion des Rencontres de l’Illustration, l’UGC Ciné Cité en partenariat avec le Musée Tomi Ungerer et la Ville, reprendra les films « Jean de la Lune » et « les Trois Brigands » ainsi que le documentaire « Tomi Ungerer-L’Esprit Frappeur ».

Sa vie était remplie de tout un tas de choses : avec plus de 140 livres, 40000 dessins, des titres pour la jeunesse, des affiches politiques, des dessins érotiques, des sculptures… Ungerer, ce génie créateur, savait tout faire ou presque. Après avoir perdu son père à trois ans et demi et avoir vu éclater la guerre à 8 ans, il se réfugie dans le dessin. En 1956, il part pour New-York afin de trouver du travail. Le succès est immédiat : Ursula Nordstrom des éditions Harper & Row le suivra dans sa carrière, et l’accompagnera dans la parution de 90 ouvrages jeunesse, en l’espace d’une dizaine d’années.

Tomi Ungerer a notamment marqué l’imagination des enfants avec Les Trois Brigands (1961) ou encore Jean de la Lune (1966). C’est cette littérature qui l’a fait connaître dans le monde entier. Il était considéré comme l’un des plus grands dessinateurs et auteurs jeunesse en France. Les Trois Brigands est un album jeunesse éponyme, adapté en film en 2007 grâce au travail de Hayo Freitag et à la production des studios Animation X. Il a reçu le Prix du public du festival international du film d’animation d’Annecy en 2008 et raconte l’histoire de trois vilains brigands… dont la vie changea totalement le jour où ils rencontrèrent Tiffany, la petite orpheline. Car de trois méchants elle en fit… des bienfaiteurs de l’humanité.

Les Trois Brigands

Jean de la Lune est le second long-métrage d’animation adapté d’un album de Tomi Ungerer, après Les Trois Brigands, sorti en 2007. Initialement paru à Zurich, en langue allemande, sous le titre Der Mondmann, en 1966, Jean de la Lune conte l’histoire du petit Jean, seul habitant du satellite. Alors que tous les enfants de la Terre s’endorment en l’observant de loin, profitant d’une comète passant près de lui, ce dernier rejoint la planète bleue pour parer à l’ennui.

Jean de la Lune

Enfin, dans le documentaire « Tomi Ungerer-L’Esprit Frappeur » l’artiste revient sur son parcours avec un humour ravageur. Tomi disait :  » Ma vie a été un conte de fée avec tout ses monstres ». C’est le réalisateur américain Brad Bernstein qui y filme le dessinateur racontant les cicatrices profondes laissées par la mort précoce de son père, la terreur de la guerre, l’intégration de l’Alsace à l’Allemagne nazie … Mais également son immense parcours artistique, béni par le talent.

Du mercredi 27 mars au dimanche 31 mars, l’UGC organise plusieurs séances au prix de 6 euros pour voir ou revoir ces trois films en hommage au grand Monsieur qu’était Tomi Ungerer. Une belle façon de prendre conscience de l’ampleur de son œuvre, tout en nous présentant un homme qui a consacré de nombreuses années à promouvoir l’identité alsacienne lors d’un parcours riche et éclectique.


Tomi Ungerer-L’Esprit frappeur

Du 27 mars au 31 mars 2019

Au cinéma l’UGC Ciné Cité

« Jean de la Lune » : mercredi 27 mars à 19h30 et samedi 30 mars à 11h

« Les 3 brigands » : jeudi 28 mars à 19h30 et samedi 30 mars à 11h

« Tomi Ungerer – l’esprit frappeur » : vendredi 29 mars à 20h10, samedi 30 mars et dimanche 31 mars à 18h


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here