Il semblerait qu’un projet d’envergure nationale soit lancé pour organiser le plus grand (et le plus illégal) apéro du monde : après le vol d’une grande quantité de saucissons l’année dernière près de Reims, c’est une brasserie alsacienne qui s’est fait piller, ce mardi, près de 100 fûts de bières… soit des milliers de litres d’alcool. Prochaine étape : le Beaufort savoyard et le chouchen breton ?

La brasserie Roehrig, c’est une petite micro brasserie située dans le Bas-Rhin et créée au début du 20e siècle. Depuis le début de son histoire, elle a connu moult péripéties : après avoir appartenu à la famille Bauer, puis à la famille Roehrig, elle ne résiste pas à la crise des années 70 et disparaît, avant d’être finalement récupérée, dans les années 2000… par les descendants de la famille Roehrig qui décident de lui redonner vie ! Une jolie histoire pour une petite brasserie pourtant malmenée encore une fois pendant la nuit de mardi à mercredi, nuit du cambriolage. Le brasseur (force et honneur <3) a donné l’alerte dès le lendemain et a lancé un appel à témoins :

Si le « Pourquoi ? » de cette affaire reste quand même assez limpide, une vraie question demeure… « Comment ? » Comment peut-on, en une nuit, voler une centaine de fûts de bière, embarquer ce butin – tout sauf discret et léger – et repartir OKLM en se disant que, « c’est bon, c’est pas du tout grillé, on est laaaarge ? ». Donc, je ne suis pas flic hein, mais niveau suspects, j’ai deux théories : soit on part plutôt sur un gang de potes super bourrés, qui se sont chauffés après un pari à la con. Soit sur Hulk. Perso, j’ouvre les paris sur la deuxième option. Et vous, vous en pensez quoi ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here