On connaissait déjà la tournée « Stars 80 », qui remet sur le devant de la scène les chanteurs ayant cartonné avec des tubes comme « Partenaire Particulier » ou « Boule de Flipper » dans les années où mon père avait une sorte de coupe afro sur le crâne et portait des pat’ d’eph. « Back to Basic » reprend le même concept avec les stars et tubes RnB des années 90-2000, lors d’une tournée nationale qui passera le 29 mars au Zénith de Strasbourg. Tu pourras ainsi passer une soirée à t’époumoner sur les titres de Tribal King, les L5, Willy Denzey, Nuttea, Matt Houston, et bien d’autres.

Si tu as environ la trentaine tu n’as pu échapper à ces musiques que l’on ne peut pas vraiment qualifier de bijoux de la prose, mais qui ont pour point en commun de posséder des paroles entêtantes. Je ne peux te cacher que depuis le début de cet article, j’ai : « Elle te rend din-din-din-din-dingue avec son boum boum short! » qui s’est mis en mode repeat dans ma tête. Du coup, vu que je suis sympa, je partage avec toi. 

Ah on était quand même de sacrés loveurs il y a vingt ans. Qu’est-ce qu’on a pu se frotter, danser de slows langoureux sur Slaï pendant nos boums adolescentes. « Ne rentre pas chez toi ce soir ». Je suis obligée parce que j’ai 15 ans et que mes parents m’attendeeent. C’était bien, on découvrait les premiers émois, les L5 se la jouaient meufs hypers sûres d’elles en mode « Toutes les femmes de ta vie, en moi réunies », les Tribal King auraient pu être copains avec elles, parce qu’ils avaient pas mal confiance aussi : « Bouge ton boul’ ma babe, sur ce son, j’t’emmène/(toute la piste est chaude, toutes les meufs sont chaudes)/Bouge ton body babe, sur mon flow sans gène/ (toute la piste est chaude, oh yeah). » Puis il y avait Slaï, j’étais fan, Slaï peut bien raconter ce qu’il veut il a eu l’idée ingénieuse de le faire sur de la musique zouk et tout passe sur du zouk, regarde Francky Vincent ou la compagnie créole  » Astiquuuueeeeer , balayeeeeer ». Eh ouais, le rythme ça joue!

Ce concert sera quand même une super occasion pour demander à Willy Denzey ce qu’il entendait par  » Guidé comme un aimant, vers toi je viens doucement, passer le mur du son ». Mais aussi de voir les artistes qui ont bercé ton adolescence en qualité blu-ray parce que si tu revisionnes les clips des années 2000 sache que tu risques de perdre 5 points à chaque œil. La curiosité de voir leur look 20 ans plus tard attise aussi ma curiosité. Lââm possède-t-elle toujours 98 % des achats de chapeaux à travers le monde? Les L5 portent-elles toujours le string bien en dehors du jogging? Et Tribal King a-t-il toujours ce sublime piercing au-dessus de la lèvre? Tant de questions qui me taraudent depuis si longtemps.

Allez je suis un peu taquine, mais je dois avouer que l’écriture de cet article a provoqué un envoi massif de vieilles musiques entre un pote et moi et que ça m’a bien rappelé les années où on se wizzait sur Msn, où on avait nos skyblogs, le début de la télé-réalité avec la Star Ac, Malcolm, les Converses et les Eastpack, les Buffalo, les Kiri goûters et tout ça quoi… Oui ça devient émouvant, je ne vais pas aller jusqu’à dire que je voudrais que Tribal King me fasse un concert privé pour mon anniversaire, mais disons que l’ambiance musicale de ces groupes me rappelle un temps qui lui fut très doux et insouciant… un peu naïf même, alors si on nous offre la possibilité d’y refaire un saut le temps d’une soirée, pourquoi s’en priver ?


Back to Basic 

Le 29 mars 2019

Au Zénith de Strasbourg

Entre 38 et 44 euros

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here