La parole des femmes se libère de plus en plus contre les violences qu’elles subissent au quotidien. Des mouvements comme #MeToo ou #BalanceTonPorc apparaissent en même temps que des misogynes aussi assumés que Trump ou Bolsonaro accèdent au pouvoir. Certains hommes prennent de plus en plus conscience de leurs comportements toxiques, d’autres ont peur de voir leurs privilèges leur glisser entre les mains. Les militants avancent, couvrant toujours plus de terrains à conquérir alors que les sociétés occidentales les plus progressistes conservent une forte inégalité salariale et que les mécanismes patriarcaux les plus pervers persistent. Les questions de genre et d’identité sexuelle reviennent sur le devant de la scène, tout comme le débat sur l’avortement ou la PMA. Notre société se divise et se recompose, en tout cas, un an après l’affaire Weinstein, elle en est bouleversée… et la démocratie avec. La lutte féministe se trouve mondiale et Strasbourg tente de se transformer en centre des discussions pendant plus d’une semaine.

Le Forum Mondial de la Démocratie revient pour sa 7e édition, avec pour thème cette année « Hommes-Femmes, même combat ? ». Comme chaque année, un Forum « In » s’organise, mais juste pour les gens cools (accès sur réservation en amont, ça se déroule au Conseil de L’Europe, voici le programme). Associations, ligues, élus, experts et autres citoyens se réunissent pour réfléchir et trouver des solutions et des mesures qu’ils présentent à la fin du forum.

Mais rassurez-vous,pour vous et moi,  toute une batterie d’événements sont organisés à travers la ville pour que les strasbourgeois puissent aussi participer. C’est la version « Off » du Forum Mondial de la Démocratie et c’est à partir de demain 14 novembre.

ARTE, RSF, Courrier International, le SNJ ou encore Amnesty International en partenaires

Des intervenants prestigieux et internationaux enchaînent les débats publics et les conférences. Philosophes, politiciens, journalistes, historiens, artistes, avocats, dessinateurs, chercheurs, publicitaires ou encore sportifs viennent parler de leur vécu et de leurs travaux, avec une programmation en très grande majorité féminine.

En plus des conférences et débats publics, la discussion se fera aussi via des supports artistiques. Du théâtre, des expositions, des projections et bien d’autres formes artistiques sont mis en place dans plus d’une dizaine d’endroits différents, de la Cathédrale au Lieu d’Europe, mais surtout à l’Aubette, toujours autour du même thème, « Hommes-Femmes, même combat ? ».  Petit résumé de quelques temps forts à venir.

(vous pouvez voir ici pour la programmation complète et détaillée)

  • LES FEMMES ET LE WEB – JEUDI 15 novembre > 9H à 20H30 AGORA DE L’AUBETTE

Toute une journée de discussion sur la place des femmes sur internet, un espace de liberté et de prise de parole, mais aussi de harcèlement et de discriminations.

ATELIER 1 >9h15 à 11h45 LE WEB JOURNALISME AU FÉMININ

ATELIER 2 >14h à 16h30 JOURNALISTES CITOYENNES ET ACTIVISTES

ATELIER 3 >18h30 à 20h30 LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES SUR LE WEB

Dans l’argumentaire de nombreux hommes contre l’égalité hommes-femmes et les avancées féministes, on trouve régulièrement le célèbre « mais on n’est pas faits pareils ». Mona Ozouf se demande dans son dernier livre si l’égalité et la dissemblance ne serait pas si incompatibles que ça… Réponse jeudi à l’Opéra (spoiler : on peut chérir nos différences tout en réclamant l’égalité, si si c’est possible).

  • LE LANGAGE INCLUSIF, POURQUOI, COMMENT ? – LUNDI 19 novembre – 20H30 AGORA DE L’AUBETTE

Éliane Viennot est convaincue de l’utilité salvatrice de l’écriture inclusive. Pour cette linguiste et historienne de la littérature française, c’est une arme pour corriger la langue française devenue sexiste, dont elle retracera l’évolution. Une conférence à faire rugir plus d’un académicien (cc finki).

  •  ET SI LE MONDE ÉTAIT GOUVERNÉ PAR LES FEMMES ? – MARDI 20 novembre >18H AGORA DE L’AUBETTE

Les hommes et le pouvoir, une longue histoire d’amour dont les femmes ont longtemps été écartées… pour autant n’en ressentent-elles pas le même besoin insatiable, l’ivresse en est-elle différente ? Qu’est-ce qui changerait dans un monde gouverné par les femmes ? Feat Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation sous François Hollande.

  • LE SPORT ET LES FEMMES – DIMANCHE 18 novembre >16H AGORA DE L’AUBETTE

Que peut penser une quintuple championne du monde de boxe, Sandra Geiger sur la place des femmes dans le sport et dans son sport en particulier, attaché plus que d’autres à la masculinité ? Comment le sport peut-il participer à l’émancipation féminine ?

  • AVANT-PREMIÈRE #FEMALE PLEASURE FEMMES, RELIGIONS ET SEXUALITÉS – MERCREDI 14 novembre >20H30 CINÉMA VOX

Avec #Female Pleasure, la réalisatrice suisse Barbara Miller dévoile les rapports étroits entre féminité et religion. Dans une bonne partie des milieux traditionnels, le plaisir féminin est tabou, et les femmes sont parfois dépossédées de leur corps, attribué seulement au plaisir masculin ou à la reproduction. Portraits en avant-première de 5 femmes des quatre coins du monde qui se sont battues pour leur droit au plaisir et à une sexualité choisie et libérée malgré un environnement difficile.

Un film de Barbara Miller, suivi d’un débat avec la réalisatrice Coproduction Arte & SSR / Suisse, France / 2018 / 97 min

  • LA FEMME EST-ELLE L’ÉGALE DE L’HOMME (NDLR : ici dans l’industrie du cinéma) ? – LUNDI 19 novembre à 17H CITÉ DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SALLE D’ORCHESTRE

L’industrie du cinéma et l’affaire Harvey Weinstein sont le point de départ de la vague féministe MeToo. La représentation des femmes dans les œuvres cinématographiques est une chose, mais ne pas oublier leur place derrière ou devant la caméra…

  • FEMME ET PUBLICITÉ, LA FIN DU SEXISME – LUNDI 19 novembre >18H AGORA DE L’AUBETTE

La publicité fait partie intégrante de notre société. Elle l’influence autant que nous l’influençons. Aujourd’hui, après des décennies d’hypersexualisation des corps féminins dans la pub (de la mode aux shampooings en passant par l’automobile et les yaourts), la roue tourne et les marques ne peuvent plus toujours se le permettre, sauf risque de provoquer un badbuzz.

C’est donc un beau programme couvrant une bonne partie du spectre lié aux questions des droits des femmes, de parité et de l’égalité de genre à travers la société. Et pour vous, l’égalité homme-femme en 2018, on en est-où? 

(splendides gifs faits par Amy)


Forum Mondial de la Démocratie – 7e édition

Thème: Hommes-Femmes, même combat?

Du 14 au 21 novembre – divers lieux et horaires

Programmation disponible ici


Photo de couverture : Hunay Saday

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here