Ça y est ! Il semblerait que l’heure du grand retour des brasseurs ait sonné : tandis que le houblon coule à flot à Strasbourg, un projet ambitieux faisait son bout de chemin, tapis dans l’ombre tel un tigre.

Kronenbourg, l’historique marque alsacienne, est belle et bien de retour sur ses terres. La Brasserie Le Tigre, qui portait déjà ce nom il y a plus de 300 ans, revient en 2018 en plein cœur de la ville avec un projet qui ne sera pas qu’une simple brasserie… mais un nouveau lieu de vie aux multiples facettes avec la bière comme point de ralliement. Elle devrait écrire sa nouvelle histoire à partir du 10 décembre 2018, date symbolique de l’ouverture du marché de Nöel. Kronenbourg et Tigre Bock reviennent donc rue du Faubourg National avec un projet faramineux pour continuer leurs aventures brassicoles débutées en 1664 sous le règne d’un monsieur nommé Louis XIV.

Avant la lecture, si vous souhaitez tout savoir sur l’histoire plusieurs fois centenaire de Kronenourg, rendez-vous >>ICI<<


Le Gro projet de Kro arrive le 10 décembre

En 1922, Maurice Hatt, fils du fondateur de Kronenbourg, rachète la Brasserie Tigre Bock. Aujourd’hui elle s’apprête à réouvrir ses portes sous le nom de « La Brasserie Le Tigre » : un multi-projet ambitieux porté par une vision conservatrice du patrimoine, avec une vraie volonté de créer un lieu ouvert à tous. Tout cela dans un espace surprenant qui ne manquera pas de caractère. Avec ce projet, la vision poussiéreuse de l’entrepreneuriat et de la production industrielle de bière comme leitmotiv est bien lointaine. Car comme en 1862 (date de délocalisation de la brasserie à Cronenbourg) il a fallu trouver un nouveau lieu d’expression à Kronenbourg et à son tigre, un lieu où l’on se rend avec envie et où l’on rattrape le passé et toutes ses histoires qui nous enivrent. 

La Brasserie Le Tigre devrait être un espace de vie, de rencontre, de culture, de découverte, de partage et de convivialité. Il sera dédié à la marque alsacienne fétiche et s’offrira un nouvel écrin aux allures de musée dans lequel les strasbourgeois et plus largement le monde entier sera invité. Cet écrin sera divisé en quatre parties distinctes, aux identités bien marquées.

La brasserie proposera 4 espaces différents pouvant accueillir 400 personnes

  • Le bar et son comptoir (Le petit Tigre) : C’est en ce lieu que débutera l’expérience et sur ce comptoir que la nouvelle brasserie sera mise en lumière. Brassées sur place, nous pourrons choisir le caractère de 4 bières exclusives. Les visiteurs profiteront d’une vue sur la « Fabrik Tigre Bock » dans un univers coupé du temps : le décor, les tables, les chaises, l’ambiance tout est d’époque, jusqu’au verre vintage Tigre Bock.

  • Le restaurant sous une grande coupole d’époque art déco (Le grand Tigre) : Rien qu’en levant les yeux, on sera transporté dans le temps et à travers les époques. Sous une coupole datant de 1933, le restaurant nous bercera dans une ambiance décontractée et calme, idéale pour s’attabler autour de plats issus de producteurs alsaciens. Un détail qui a son importance : la tarte flambée sera cuite au feu de bois dans un four traditionnel, un denrée rare à Strasbourg.

  • La terrasse et son speakeasy (Le Blind Tiger) : Vous aussi vous vous voyez déjà adossés à votre chaise, une bière à la main, refaisant le monde avec vos amis à l’abri des regards indiscrets ? Adjacente au grand tigre, la terrasse et son speakeasy (bar clandestin pendant la prohibition) proposeront une ambiance de Biergarten bavarois bien à l’écart de la rue et du regard des passants. La combinaison d’un speakeasy et d’une terrasse aux allures de Biergarten est un vrai pari et une première dans notre ville ! Lorsqu’on l’évoque un speakesay cela laisse place à tous les fantasmes et toutes les interprétations. A la fois spacieux et intimiste, le Blind Tiger s’étendra sur pas moins de 150m2 de convivialité houblonnée.

  • Les caveaux voutés (Les Caveaux) : C’est le lieu intimiste proposé par le brasseur. Les pierres apparentes apporteront un aspect authentique et une patine naturelle exceptionnelle à ce lieu pouvant accueillir des soirées pour ceux qui souhaitent le privatiser. Mais pas question d’être serré pour profiter : les caveaux seront spacieux et pourront accueillir 120 personnes. Ils seront également rythmés par la musique et proposeront une scène ouverte pour des concerts d’artistes locaux et internationaux en représentation live.

4 ambiances, mais aussi 4 bières exclusives

Lorsqu’on se promène dans une brasserie, on peut difficilement oublier l’une des raisons pour laquelle on s’y déplace : LA BIÈRE. Alors pour occuper les mains et rafraîchir les gosiers des curieux et des futurs habitués de ce lieu plein de promesses, la brasserie proposera quatre bières pression Tigre Bock inédites au lieu, qui seront brassées sur place par un maître brasseur.

  • La Tigre IPA (6,4%)
  • La Tigre Bock Hefe Weissen (5,5%)
  • La Tigre Bock non filtrée (5%)
  • La Tigre Bock de saison (5,5%)

L’homme derrière le houblon

Geoffrey Lebold, le président de la SAS le Tigre a vu les choses en grand avec cette brasserie aux quatre visages. L’ambiance art déco mêlée aux matériaux industriels mêlés à la convivialité d’un mousse fraîchement brassée. Héritier d’une longue lignée de femmes et d’hommes qui ont fait vivre cet établissement, Geoffrey et ses collaborateurs veulent apporter un nouveau souffle dans le monde de la restauration et de la nuit strasbourgeoise. Projet ambitieux qui passera par ce lieu aux espaces multiples, et quoi de mieux que d’en profiter en partageant une bonne pression ?

On a hâte d’être le 10 et de voir si le Tigre saura nous dompter nous, Strasbourgeois.

Et évidemment, on vous tiendra au courant ! En attendant, vous pouvez suivre la page Facebook par ici →


BRASSERIE LE TIGRE
Ouverture prévue le 10 décembre

5 Faubourg National
67000 Strasbourg
Ouvert 7 jours sur 7

Du dimanche au mercredi de 7h00 à 1h30 et de mercredi à samedi de 7h00 à 4h00

Le restaurant est ouvert jusqu’à minuit

<< La page Facebook de la brasserie Le Tigre >>


Soutenu mais non relu par Kronenbourg


Publicité des années 1920 pour la bière Tigre Bock. On peut remarquer que la brasserie place encore « Bières Hatt » sur ses publicités.
Source : Archives Brasserie Kronenbourg


Soutenu mais non relu par Kronenbourg

6 COMMENTAIRES

  1. Mais de quelle EXCLU parlez-vous Pokaa ?? Vu que l’info tourne sur les médias strasbourgeois depuis cet aprèm’, j’imagine que tout le monde y était en même temps. Y’a qu’à voir la tête des photos, ce sont les mêmes… Ca serait bien d’être un peu réaliste et honnête avec vous-mêmes et ceux qui vous suivent…

    • L’article est sorti en fin de matinée avant la première conférence de presse , moment où l’ensemble des médias recevait le dossier de presse en question. C’est donc une exclusivité car à un instant T nous étions les seuls à avoir les informations nécessaires à la rédaction de cet article. J’espère que cette explication a pu vous éclairer sur votre questionnement et que vous avez su apprécier son contenu. Bonne journée à vous.

  2. Non.
    Ils parlent de ce qu’ils veulent comme ils veulent, et oui, le terme « exclusivité » est galvaudé.
    On va pas en chier une pendule.
    MAIS, hors jeu de mot intentionnel, « La tigre Bock Effet Weissen », C’est plus sûrement « Hefe Weissen », qui qualifie les bières blanches et levurées, outre-Rhin.
    Non ?
    Et continuez à retranscrire les communiqués de presse et autres inaugurations où vous allez, je ne lis ni les DNA ni n’écoute France Bleu Alsace 🙂👍

    • Effectivement le terme Effet Weissen peut sembler étrange, je me suis moi-même posé la question mais c’est bien sous cette appellation que cette bière sortira des cuves de la brasserie, à moins qu’ils ne décident de modifier ce petit réglage car tous les petits détails ne pas encore définitifs. Bonne journée à vous !

  3. Correctif à diffuser, en ce 23 novembre:
    Le Tigre n’ouvre pas le 23 novembre, et selon sa page FB, cette date n’a jamais été planifiée. Alors on vous aurait menti ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here