Si vous vous souvenez bien, Pokaa vous causait d’un événement sportif se trouvant à Geispolsheim. Si vous vous souvenez encore mieux, on vous avait promis de participer. Eh bien lorsque l’on dit quelque chose à Pokaa, on le fait ! Alors, on a bravé notre apéro de la veille, on s’est levé tôt, et on est allé à Geispo. Qu’avons-nous-fait ? Qui avons-nous rencontré ? Y avait-il des licornes ? Réponse dans Pokaavestigation.

Concentration maximale

Ils sont beaux, sentent bon le Riesling chaud… mais ils ne portent pas le sport dans leur cœur. C’est la Pokaateam, cette jeune équipe qui a eu l’idée folle de fonder un média basé sur le port de pol’ch’mise et des tatouages. Sont-ils violents ? Nous sommes allés à leur rencontre lors de VitalSport, cette manifestation sportive de découverte, qui continue ce dimanche 9 septembre.

Le contexte Mesdames et Messieurs, le contexte

Tout ne s’est pas déroulé comme prévu pour la Pokaateam. La raison est simple. Trop confiants en leur capacité de récupération post-apéro, ils s’embarquent dans l’aventure VitalSport. Une aventure qui, selon nos informations, transforme le parking du Décathlon de Geispolsheim en terrain de jeux géante et gratuite. De nombreux sports sont proposés aux visiteurs, allant des connus tels que l’escrime et le tennis de table aux moins connus, comme la plongée sous-marine ou de divers arts martiaux. Le tout dans une envie de découverte et d’apprentissage. Le cadre semble idéal. Une grenouille et une chèvre font office de mascotte. Qu’est-ce qui pourrait mal se passer ?

Le tir laser, le paddle et la plongée sous-marine : à Pokaa, ils testent tout !

La Pokaateam arrive motivée sur le parking du Décathlon de Gesipolsheim. Un petit café accompagné d’un petit pain au chocolat des familles pour le réveil, on ne peut rêver mieux. L’envie de faire du sport est présente, surtout pour le seul gugusse de l’équipe venu en habits de sport. Première étape : le tir au laser.

Dans le mille, Emile !

Un par un, tous les membres ayant bravé le réveil matinal s’essayent à ce qui est décrit par les responsables du stand comme une « école de concentration ». La concentration : une donnée que la Pokaateam maîtrise de façon variable. Que ce soit au fusil ou au pistolet, l’équipe de choc réussit ses tirs ; la journée s’annonce fructueuse.

A l’eau moussaillons !

Par la suite, Pokaa va se diviser en deux, avec une violence qui rappelle Civil War. Dans le rôle d’Iron Man, ceux qui choisissent d’aller tester la plongée sous-marine ; dans celui de Captain America, on choisit plutôt le paddle. Une activité qui attire beaucoup de monde, et il est difficile de ne pas comprendre pourquoi : c’est résolument fun ! Ainsi que très stable, même si nos deux Pokaapitaines se sont rentrés dedans plus d’une fois !

Prochaine campagne de l’Oréal.

Pour la plongée, on a eu le droit à un retour et une première fois. Toujours bien accompagnés, il se sont moulés dans leurs combinaisons de plongeurs et ont profité de la fraîcheur de l’eau pour se réveiller. Mais également pour échapper à la chaleur ambiante.

Un esprit fête sous un grand soleil

Il faut dire que le beau temps invite les gens à venir tester toutes les 43 activités présentées aujourd’hui et demain. Malheureusement, le soleil tape un peu trop fort sur la sono. Du coup, on a le droit à Despacito, ce qui semble encore une fois diviser la Pokaateam : entre ceux qui dansent et ceux qui s’enfuient très loin, l’unité de groupe ne semble pas être de mise.

Tout est sous contrôle !

Les danses de différentes cultures sont présentes en masse, ce qui met une excellente ambiance à ce samedi matin. Un membre de la Pokaateam est tout particulièrement saisi du rythme des danses brésiliennes, et ne quitte pas des yeux la représentation qui est donnée sur la grande scène au centre de VitalSport.

A Pokaa, le combat, ils aiment ça

Pour échapper au soleil, et à Despacito, deux solutions : soit aller sous le grand chapiteau blanc et tester les arts martiaux, soit se réfugier dans l’immense Décathlon. Plusieurs membres de Pokaa s’initient à l’art des nunchakus. Certains semblent plus à l’aise que d’autre, mais le tout est bien expliqué, toujours dans la bonne humeur.

Y a-t-il besoin de rajouter quelque chose ?

Par la suite, ils se retrouvent tous au sein du Décathlon, à la recherche de vélos et de paddle. C’est là que les trois membres les plus jeunes décident de recréer le fameux gang des trottinettes, terrorisant tout le monde sur leur passage.

Avant de ressortir une dernière fois sous le soleil brûlant, afin de se mettre à un sport d’affrontement bien connu : l’escrime. Un contre un, par deux fois les jeunes contre les moins jeunes, c’est un véritable combat des générations qui commence, avec l’arme du sabre comme juge. Si un des moins jeunes se déboîte l’épaule, donnant lieu à un combat équilibre, l’autre jeune se fait littéralement passer dessus par son adversaire. Une démonstration qui a bien amusé les spectateurs, moins le perdant. A sa sortie, il nous a confié « je… je… je ne sais pas ce qu’il vient de se passer. C’était terrible. Elle fonçait sur moi, et je n’ai rien pu faire. Je ne sais pas si je vais m’en remettre. Oh ! Un foodtruck ! Je vous laisse. »

Pourquoi on a fait un apéro hier ?

Alors que les effluves des deux foodtrucks à côté de la Pokaateam vont justement de concert avec les estomacs qui se creusent, l’heure de partir a sonné pour nos reporters de l’extrême. Pendant une journée, ils sont retombés en enfance avec joie, (re)découvrant par la même occasion des sports qu’ils ne pensaient jamais faire. Une dernière frayeur avec une perte de clefs de voiture, et les voici sur la route – toute la sainte journée.

Bilan final, dans la joie et la bonne humeur (sauf pour celui qui a pris cher au sabre) 

Conclusion 1 : Faire toujours attention où se trouve l’appareil photo lorsqu’on enfile la combi de plongée.

Conclusion 2 : Caresser des poneys est le remède au mal-être.

Conclusion 3 : Ne plus faire de sabre.

Conclusion 4 : Les chèvres et grenouilles géantes qui te prennent dans leur bras, c’est cool.

Conclusion 5 : Je reste impressionné par les gens qui dansent bien.

Il reste une journée pour aller s’éclater à VitalSport : c’est demain, alors profitez-en !

1 commentaire

  1. Je vous invite à venir essayer le sabre à la salle d’armes du Suc escrime au gymnase Aristide Briand à Strasbourg un vendredi soir de 19h à 21h.
    Mon collègue et moi même seront ravis de vous faire redécouvrir le sabre avec du matériel plus adapté que celui des initiations pour enfants 😂 avec lequel nous vous avons fait essayer aujourd’hui.
    Votre collègue un peu fragile est bien sûr invité 😁
    Bonne soirée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here