Le quartier de la petite France est toujours plein de vie et de couleurs. Dans la froideur de l’hiver ou sous le soleil d’été, ses vieilles rues et ses pavés marqués par le temps apportent une parenthèse d’authenticité et un cachet tout particulier à notre belle ville. La petite France est d’ailleurs classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est dans ce lieu bien connu que je vous emmène aujourd’hui pour découvrir un restaurant et une terrasse pleins de poésie, de romantisme et de douceur. Ce lieu discret n’est autre que le restaurant bien nommé : le Chut, situé rue du bains-aux-plantes. Par une belle journée je suis allé profiter de la terrasse ombragée, ornée et parfumée par une majestueuse glycine. On est bien à l’aube de l’été, un moment parfait pour déguster des plats légers.

Vous avez certainement déjà aperçu la terrasse du restaurant Le Chut, elle est située juste en face du square des moulins (parc de la petite France) et donne l’impression que les clients attablés sont coincés entre deux bâtiments, comme si ils avaient été déposés là en bateau. Je me suis toujours posé cette question : mais d’où sortent ces gens, ils sont arrivé là comment, c’est un club de luxe ou un endroit secret ? En fait il suffisait de faire le tour du quartier, de descendre de son vélo et d’avancer à petits pas discrets pour venir en profiter.

On passe donc par la porte et découvrons le patio et ses fleurs, le décor est déjà surprenant. On déambule doucement au soleil et en traversant le restaurant on découvre une sorte de cour intérieure qui n’est autre que la terrasse du Chut. On prend donc place à table avec le sourire de deux gros touristes qui viennent de découvrir un lieu insolite. L’ambiance de la terrasse est toute particulière et apporte un calme rare, pas de voiture et presque aucun vélo, la rue est quasiment invisible de la route, pour le décor, on peut donc difficilement faire mieux. Le cadre et la douceur du lieu donnent envie de s’éloigner des plats trop riches et trop gras qu’on peut voir dans les restaurants traditionnels habituels.

Le Chut joue la carte de la finesse avec une proposition de plats estivaux fins et frais alliés à des classiques bien français plus abordables. Il y en a donc pour tous les goûts sans faire d’amalgames entre les genres et en étouffant le client sous une tonne de plats différents. Vous pourrez donc choisir entre un plat du jour en plat simple, avec entrée et/ou dessert et également choisir vos préférences sur la carte qui propose 4 entrées, 2 poissons et 3 viandes ainsi que 5 desserts. Personnellement, j’aime ce type de carte épurée qui ne te fait pas stresser et/ou t’embrouiller avec la personne qui t’accompagne parce que tu mets 1 000 ans à choisir. Et puis très souvent, lorsqu’il y a trop de propositions c’est que la cuisine cache quelque chose, et nous on est pas des pigeons !

On choisit donc ce qui suit pour tester à la fois un plat du jour et une sélection sur la carte

  • 1 menu entrée et plat du jour composé de :
    • 1 Caneloni de boeuf et son pesto à l’ail des ours
    • 1 Tagliata de faux filet de boeuf, roquette, olives riviera et tomates séchées
  • 1 Tartare de bar à la mangue et au vinaigre calamansi
  • 1 Rumsteck d’agneau, purée de courgette à la menthe et gnocchis

En dessert :

  • 1 soupe tiède de rhubarbe et fraise, boule de glace vanille
  • 1 tiramisu fraise et spéculos

 ET ALORS CA DONNE QUOI ?

Les entrées

  • Le caneloni de boeuf et son pesto à l’ail des ours.

C’est une entrée rafraîchissante qui mélange le traditionnel carpaccio de boeuf à des saveurs plus dépaysantes comme la grenade. C’est une mise en bouche simple qui donne envie de continuer très vite car elle ouvre l’appétit. Les saveurs ne sont pas trop agressives et le repas commence avec l’onctuosité de la viande, le croquant de la salade, le fondant du parmesan et la note sucrée de la grenade.

  • Le tartare de bar à la mangue et au vinaigre calamansi

C’est une entrée surprenante et très graphique. On y retrouve de la mangue, de la coriandre, le fameux bar mais aussi des produits plus surprenants pour un tartare, comme le gingembre qui donne une force particulière à cette entrée. Le vinaigre, très doux, souligne le plat qui est vraiment original. Selon moi la mangue devrait être moins présente et le bar en plus grande quantité car son goût est un peu étouffé par les saveurs puissantes du gingembre et de la coriandre. Néanmoins le mélange crée un accord inhabituel agréable et nouveau.

Les plats

  • Le Tagliata de faux filet de boeuf, roquette, olives riviera et tomates séchées

La pièce de boeuf est à première vue un poil étouffée par la salade mais après un petit coup de fourchette on s’aperçoit vite de la beauté de la viande qui traduit sa réelle qualité et surtout sa fraîcheur. Elle est en même temps tendre, onctueuse et bien grillée sur le dessus, un combo parfait pour une viande réussie. Une viande de qualité ne demande rien de plus que d’être juste saisie. Le mariage viande + légumes frais fait du bien, le plat n’est finalement pas trop lourd et juste délicieux.

Aller encore une petite photo, juste pour l’amour de la viande.

  • Le Rumsteck d’agneau, purée de courgette à la menthe et gnocchis

J’ai souvent l’impression que la viande d’agneau va être trop forte en goût mais cette fois-ci pas du tout, les saveurs sont légères et la viande est particulièrement tendre et bien assaisonnée. Le pesto est juste fou et la purée de courgette est d’une onctuosité incroyable. Le pesto étant un poil trop salé (à mon goût), le mélange avec la purée calme un peu le jeu et rend le tout très harmonieux. Le trait de balsamique est (encore selon mes goûts) un peu surfait.

Les desserts

  • La soupe tiède de rhubarbe et fraise, boule de glace vanille

C’est un dessert de saison, simple et au goût particulièrement estival. La tiédeur de la soupe est agréable et pas habituel pour un dessert. La rhubarbe est coupée en différentes tailles et apporte donc différentes textures du croquant jusqu’au fondant. Un poil d’anis étoilée et de cannelle, un peu de menthe et de fraise et on se croit chez mamie. C’est un dessert réussi.

  • Le tiramisu fraise et spéculos

J’ai été un petit peu moins conquis par ce dessert. Il faut dire que le repas était bien complet. La crème de mascarpone manquait un peu de légèreté et le dessert aurait mérité plus de « vraies fraises » à l’intérieur. Néanmoins le spéculos était bien croquant et le tout était cohérent. Un bon dessert malgré un ou deux petits détails, je chipote je chipote.

Conclusion ?

On peut donc dire que le restaurant le Chut est une agréable découverte, une pépite strasbourgeoise et une parenthèse de douceur au coeur de la Petite France. La terrasse est magnifique, l’accueil et le service sont impeccables, l’ambiance est calme mais tout de même conviviale. Les plats que nous avons choisi sont beaux, frais très gouteux. Il y a une vraie identité dans ce lieux et s’installer sous les tonnelles ombragées nous donne l’impression d’être vraiment privilégiés. Ce n’est d’ailleurs pas une impression, manger dans un endroit comme ça est un réel privilège. Je ne parle pas ici de prix car le rapport qualité/cadre/prix est bon, mais le simple fait d’être attablé comme des rois au coeur d’un des plus beaux quartier de France laisse rêveur. Il y a comme un petit coté de vacances et de poésie dans ce lieux. C’est un réel coup de coeur, Bravo.

Les + 

  • Le lieu en général et la terrasse
  • Le service
  • La bière Ulmer en pression !
  • La présentation des plats
  • Les viandes
  • Le pain de campagne

Les – 

  • Les desserts un peu simples

LE CHUT RESTAURANT

4 rue du bain-aux-plantes

67000 Strasbourg

La page Facebook du restaurant

 

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here