titre

L’association Pelpass iz back pour vous faire bouger le cou. Sur plus de trois semaines (du 26 Février au 20 Mars), ils étalent leur festival Ind’hiphop sur 5 lieux différents, du Mudd Club à la Fabrique de Théâtre en passant par le Molodoï, le Stride Bike Park et le nouveau FAT Bar (qui devrait rouvrir d’ici peu on l’espère…). Rimes grasses, beats sales et kickage de mic’ au programme.

On vous en parlait déjà rapidement en début d’année, le festival de hiphop de Pelpass, Ind’hiphop revient pour une 7ième édition. A l’honneur cette année, le hiphop indépendant encore et toujours, mais aussi la présence de pas mal de rappeuses dans la lineup… ce qui est assez rare pour être noté dans un milieu musical toujours aussi teinté de machisme. Certes, en France, l’arrivée d’artistes comme Chilla ou certaines prises de positions d’autres comme Vin’s bougent un peu les lignes, mais on sent (au vu de la récente pétition contre Orelsan pour un morceau d’il y a… 10 ans) que les blessures sont encore vives et qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire. De fait, une prog’ comme celle de cette année à Strasbourg, même si on n’atteins pas encore la parité, fait office d’une bonne bouffée d’air !

Comme d’habitude, l’équipe de Pelpass envahit plein de lieux différents sur Strasbourg. Le Festival commence au Mudd Club, lundi 26 février avec le traditionnel Freestyle Mondays animé par Eli Finberg et sa team de musiciens du groupe Art District. Open-mic ou scène ouverte, c’est l’occasion de se préparer au gros du festival en découvrant que nos artistes locaux, même amateurs, ont du talent !

Crédit: Thomas Kalinarczyk – Source: dossier presse pelpass

Prochaine étape le mardi 27, toujours au Mudd avec Illa J (OUI C’EST LE FRERE DU LEGENDAIRE PRODUCTEUR J DILLA ) pour du hiphop teinté de néo-jazz et de soul un peu à la Anderson .Paak. A ses côtés, un artiste strasbourgeois qui kick sale sur du bon boombap à l’ancienne : Sir Noir.

Une des grosses soirées de ce festival, ça se passe comme d’habitude au Centre Autonome Jeune le Molodoï , sera le 1er Mars avec trois rappeuses aux origines et sonorités éclectiques. En tête d’affiche, l’américaine Dynasty qui a été validée par le mythique DJ Premier. Elle ramènera les vibes East-Coast de New York, un des berceau du genre. Sa scène sera partagée par la londonienne Nolay, petit OVNI de la scène d’outre-manche autant sur les instrumentales que les paroles et son attitude. La comparaison avec Nicki Minaj serait fortuite. Pour autant, sachez qu’elle en a clairement pas grand-chose à faire de votre avis et s’amuse sur pleins de différents terrains. La troisième MC de la soirée sera KT Gorique, de Lausanne. Elle a gagné une compétition internationale d’Improvisation à New York, mais n’en est pas moins doué à l’écriture comme on peut l’entendre sur son featuring avec Hugo TSR par exemple.

Ensuite, ça se passe le 6 Mars au tout nouveau Fat Bar (l’ancien Fat Black Pussy Cat fraichement rénové) avec le duo RSXGLD et 14KT de Detroit. Ils seront accompagnés du collectif Bruxello-Strasbourgeois La 4e Roue composé de 5 rappeurs.

Jeudi 8 Mars, retour au Molodoï avec un groupe de jazz-hiphop Chromatik composé de 6 musiciens et 2 MCs. Avec eux, le New-Yorkais M.Sayyid qui a déjà travaillé avec Modeselektor, David Lynch ou encore Radiohead. L’ancien MC de Anti-Pop Consortium risque de vous surprendre autant dans la forme que dans le fond. Le groupe Bruxellois Le 77 sera également de la partie avec un ancien membre du collectif « L’Or du Commun », Félé Flingue.

On en a pas fini de sitôt puisque le lundi 12 Mars c’est back to the FAT avec Doppelgangaz, un mystérieux duo New Yorkais aux jeux de mots et productions sombres et lancinantes. Le producteur berlinois DOT complétera cette joyeuse sauterie avec un live beatmaking.

Pelpass envahit aussi le Stride Bike Park pour une grosse programmation rap décalé, français et local ! Le vendredi 16 Mars, c’est l’atypique aquatique Hippocampe Fou qui revient en force avec un nouveau titre toujours aussi technique UNDERGROUND et sans doute pleins d’autres surprises… Notre petite star locale Géabé reviendra aussi nous voir pour présenter son 3e album entre délire, engagement, introspection et amour. Pour finir de vous rassasier, le collectif strasbourgeois SALAD’ TOMAT’ ONION’ viendra nourrir vos oreilles avec bon sons bien de chez nous.

L’avant dernière date sera de nouveau au FAT avec le duo NapoleonMaddox & Sorg. Le rappeur américain et le beatmaker français arrivent avec un projet mêlant électro, hiphop et samples de jazz et de funk. Ça sera le dimanche 18 Mars. Avec eux, un autre duo, mais strasbourgeois cette fois. Ils ont fait leurs armes au FAT en première partie de Token lors d’une précédente édition d’Ind’hiphop et reviennent retourner le club avec leur beatmaker bruxellois Sara Chloey. Elios et John Spi (anciennement Chiasma) débarquent entre parler-vrai, poésie et constats violents mélangeant les styles et les thèmes.

Pour clôturer le festival sur les chapeaux de roues, la dernière date se passe dans un lieu inédit: « la Fabrique de Théâtre » le 20 Mars. En tête d’affiche la rappeuse Gavlyn accompagnée de DJ Hoppa (producteur de Dizzy Wright, Hopsin…) souffleront un vent de la West-Coast sur l’Est de la France. Pour rester dans la même vibes, Jeremy Ellis de Los Angeles viendra poser un live beatmaking. Il laissera la place à au beatmaker strasbourgeois Mandal du collectif « The 13 Looters ». On aura également le droit au flow très ragga de Joey Le Soldat sur des instrumentales très variées entre hiphop des 90’s, influences africaines et electro.

Si avec ça vous ne trouvez pas votre bonheur, pas sûr de pouvoir faire grand chose pour vous … à part vous offrir des places pour aller voir Kendrick Lamar à Paris (non je rigole désolé du faux espoir). Pour tous les détails techniques, les prix (entre 5 et 12€ par soir avec un pass à 30€), les horaires, les dates etc, ça se passe par ici !

Photos Crédit: Thomas Kalinarczyk – Source: dossier presse pelpass


Ind’hiphop – Festival de hiphop indépendant

Organisé par Pelpass Asso

Du 26 Février au 20 Mars
Lieux et horaires différents

Sur Facebook


 

titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here