Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

La Corde à Linge, on a enfin testé cette institution strasbourgeoise

8 Lectures
Publicité
Publicité

Ce weekend, on a testé une entité parmi les restaurants strasbourgeois : La Corde à Linge. Située au cœur du quartier touristique de la Petite France, il paraîtrait que c’est une référence pour beaucoup d’entre vous. On a donc voulu savoir si ça valait le coup. Cerise sur le spätzle, l’adresse venait tout juste de souffler sa 10ème bougie.

L’emplacement parait idéal, pile sur la place centrale du plus joli quartier de Strasbourg, la grande terrasse donne vraiment envie de s’y arrêter les beaux jours. Pas de chance pour nous, samedi dernier, il pleuvait des cordes. Nous avons donc réservé une table à l’intérieur, bien au chaud, et visiblement nous n’étions pas les seuls – jour férié oblige. Nous avons donc déjeuné en compagnie d’une horde de touristes et de Strasbourgeois affamés ; le restau affichait complet jusqu’à notre départ à … 15h30. Oui, on a un peu traîné à table …

Le restaurant est divisé en deux espaces : l’un le long du bar, l’autre vers l’arrière offrant ainsi plus d’une cinquantaine de places bien réparties. La déco est très soignée : architecture industrielle, murs de briques blanches, verrière d’artiste, peinture volontairement décrépie, et éléments en raccord avec le thème de la corde à linge (petits vêtements suspendus, pinces à linges, photographie de femmes à la laverie, savons de Marseille, petits boutons dans des bocaux en verre etc.). Tout est cohérent et vraiment disposé avec goût. L’atmosphère est chaleureuse, l’ambiance légèrement tamisée, bref, c’était parfait pour un jour de pluie.

Ouvert 7 jours sur 7 avec un service en continu de midi à minuit, le restaurant propose une cuisine traditionnelle, simple et qui se veut généreuse. À la lecture de la carte, les prix nous ont parus assez corrects. Au menu :

  • Salades, soupe du jour ou « gourmandises » (terrines, foie gras, tartines ou même escargots !) entre 5.70 et 16 € pour les entrées ;
  • Des plats chauds : les fameuses assiettes de spätzle, hamburgers, viandes et poissons accompagnés de choucroute, spätzle, pommes de terres sautées ou légumes de 11,50 et 23 € ;
  • Des casse-croûte façon planchettes de charcut’ et fromage à composer soi-même, entre 7,50 et 13 € ;
  • Et enfin, un bel assortiment de desserts maison (mousses, cakes, crèmes, tiramisu) et glaces artisanales de 5.50 à 9.60 €.
  • S’y ajoutent des plats du jour à 8,50 € et un menu enfant avec knacks à 5,50 €

Le choix n’a pas été compliqué, on avait faim et froid, nos pieds étaient trempés, il nous fallait donc quelque chose de réconfortant. On a choisi le bol de soupe, qui était aux champignons (5.70 €), et la tartine de compotée de courges, oignons et mascarpone (6 €) en entrée ; une assiette de spätzle Tafetas à 13 € (poêlée de champignons forestiers, crème et persil) et un cordon bleu de veau au comté et jambon à 23 € (lui aussi accompagné de spätzle à la crème) pour les plats ; enfin, un café gourmand (5,90 €) et une mousse au chocolat blanc et compotée de fruits de saison (pommes-poires ici) à 5,50 € pour le dessert. Pour accompagner le tout, deux Perrier et un café. Addition totale : 68 €.

Pour ce qui est de la qualité de la cuisine, rien à dire, La Corde à Linge nous a bien confirmé sa réputation. Les plats sont arrivés bien chauds, tout était vraiment bon et généreux. On attribue même une mention TB à la tartine de courge, une tuerie ! La présentation était soignée mais sans chichis, aucune surprise dans l’assiette donc. On reçoit exactement ce à quoi l’on s’attend. Attention, il faut quand même souligner que cette cuisine est plutôt riche (et c’est peu dire) et qu’il faut un sacré estomac pour tout finir tout seul. Mais bon, là non plus, pas de surprise hein, la cuisine alsacienne n’a pas la réputation d’être super healthy. De notre côté, ça nous a bien réchauffés.

Quelques petites remarques cependant quant au service. Les entrées et plats sont arrivés assez rapidement. Mais ce fut plus long pour les desserts (mon café a été oublié) et l’addition. En fait, c’est l’arrivée continue de nouveaux clients tout au long de l’après-midi qui a repoussé notre heure de départ, les serveurs étant très occupés. Bon, il faut aussi avouer qu’avec cette pluie, on n’était pas super pressé de ressortir – rouspéter aurait sûrement fait accélérer les choses, mais on était trop bien installé pour ça. De plus, cette sollicitation permanente des clients n’a pas entiché le sourire et l’amabilité du service ; difficile de leur en vouloir.

En résumé, malgré sa clientèle touristique, on comprend pourquoi les Strasbourgeois affectionnent La Corde à Linge depuis maintenant 10 ans. C’est un lieu convivial et chaleureux qui a su trouver le bon équilibre entre tradition, modernité, simplicité et surtout générosité. Bref, nous aussi on a aimé.

  • Les + :

Une cuisine simple et généreuse
Le rapport qualité/prix
La déco
L’emplacement et la terrasse

  • Les – :

L’affluence (réservation conseillée)
Le service parfois lent


LA CORDE A LINGE

Adresse : 2 Place Benjamin Zix, 67000 Strasbourg
Horaires : Tous les jours de 10h30 à minuit ; jusqu’à 1h le samedi
Téléphone : 03 88 22 15 17

Site internet
Facebook


[vc_row][vc_column][vc_zigzag][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »2/3″][vc_column_text]

LES COOKINES

Une histoire de copines, de goûters et de cuisine.

Voir le blog

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][vc_single_image image= »24921″ alignment= »right »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_zigzag][/vc_column][/vc_row]

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

La Corde à Linge, on a enfin testé cette institution strasbourgeoise

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !