Vous le savez, en Alsace, nous sommes un peu des extrawurst (on aime bien faire les choses différemment quoi) : nous mettons un point d’honneur à agrémenter nos phrases de « comme dit », à agrémenter nos plats de Maggi, et à exprimer notre mécontentement à coup de « Kopfertami ». Pas d’exception sur le plan juridique où, contrairement au reste de la France, nous sommes encore soumis au régime concordataire, un régime datant de… roulement de poussière…1801.

Le Concor..quoi ?

source: Westmount Animal clinic

Le Concordat, c’est un accord juridique qui organise les rapports entre l’Eglise Catholique et l’État. Signé en 1801 entre Napoléon et Pie VII, il s’applique initialement dans toute la France, mais ne concerne aujourd’hui plus que l’Alsace et la Moselle (parce que nous le valons bien). Ce régime spécifique (le régime concordataire, donc) reconnaît et organise les cultes catholiques, luthériens, réformés et israélites et confère à l’État le pouvoir de salarier les ministres de ces cultes. Au delà du Concordat, l’Alsace présente d’autres particularités par rapport au reste de la France.

C’est bien joli tout ça mais du coup, qu’est-ce qui change pour nous en Alsace ? 

Eh bien Jamie, peut-être que tu n’y a pas prêté attention jusqu’à présent, mais, sur beaucoup de plans, les alsacos procèdent différemment que les autres régions…

source: Téléstar

A l’école primaire, la religion on t’enseignera

Si tu as grandi à Strasbourg, tu as très probablement reçu en primaire un enseignement religieux ou, solution alternative pour les athées, un cours de morale. Pour ton plus grand bonheur (ou ton plus grand malheur), l’enseignement religieux reste un enseignement obligatoire pour nous les Alsaciens, et pour nos chers Mosellans.

source: saphirnews.com

A l’Eglise, des « fonctionnaires » tu rencontreras

Les ministres (prêtres, pasteurs, rabbins…) des quatre cultes énoncés précédemment sont en Alsace des salariés de l’État, donc, en quelque sorte, des fonctionnaires, même si l’appellation ne se prête pas tout à fait à leur statut bien particulier. Leur rémunération est alignée sur la catégorie A de la fonction publique française. Les rénovations des lieux de culte sont aussi prises en charge par l’État. Tu sais désormais pour quoi tu cotises  😉

A l’université, la Théologie tu étudieras 

Exemple de conversation que tu ne pourras entendre que sur nos terres :

« Du coup t’étudies où toi ? – à la fac de théologie protestante. Ah ». Silence gêné.

En effet, l’Université de Strasbourg comporte une faculté de théologie catholique, et une autre protestante. Ces facultés contribuent à la formation des prêtres, des pasteurs, mais également des laïcs.

Pour créer une association, plus de membres réunir tu devras

Envie d’imiter Pokaa et de créer toi aussi ton asso ? (#instantnarcissique) Pour créer une association en Alsace, le cadre est plus rigide qu’ailleurs. Il faut par exemple un minimum de sept membres au moment de la création de l’asso, contre deux dans le reste de la France. Ces dernières sont régies par le droit local des associations. Pour plus d’infos sur les particularités des associations Alsaciennes, c’est par ici.

Dans ton lit, plus de jour te reposer tu pourras (phrase sponsorisée par le Bescherelle Ribéry)

Attention, instant joie ( 😆 ) : Les Alsaciens et les Mosellans ont deux jours fériés de plus que le reste de la France : Le jour de Saint-Etienne, fêté le 26 décembre, et le Vendredi saint, qui précède le dimanche de Pâques. On se munit donc de son plus beau sourire et on scande fièrement : Je suis heureux de vivre à Strasbourg (plus fort, j’ai rien entendu !)

source: Sciences et avenir

NDLR: ceci n’est qu’un petit aperçu non exhaustif et sans prétention de ce que recouvre le droit local Alsacien, qui est très complexe. Toutes les dispositions du droit local sont indépendantes les unes des autres.

Mais du coup, concernant le Concordat, pourquoi s’applique-t-il toujours en Alsace, Kopfertomi ?!

Parce que le Concordat c’est un régime warrior, qui traverse les époques…

En 1871, lors de l’annexion allemande, le régime n’est pas abrogé, même si il est modifié sur certains points. #jerésisteunefois

En 1905, le vote sur la loi de séparation entre l’Église et l’État qui abolit le Concordat épargne l’Alsace et la Moselle qui sont à ce moment annexées par le Reich et sous législation allemande. #jerésistedeuxfois

En 1918, quand l’Alsace et la Moselle redeviennent françaises, il est envisagé par le gouvernement de remplacer le Concordat et d’aligner les trois départements extrawursts au reste de la France.

SEULEMENT voilà, une frange conséquente de la population locale est très fortement attachée à ce régime d’exception et s’organise pour le maintenir. Le Concordat reste en place #jerésistetroisfois

Aujourd’hui, le régime concordataire est très controversé, car il est notamment jugé par certains comme étant à l’opposé d’une conception laïque et républicaine de la France.

Alors, plutôt team Alsace ou France de l’intérieur ?  😕 

Crédit photo de couverture: Topito

5 COMMENTAIRES

  1. Ce papelard est un contrat de réconciliation.
    Des suites d’un abandon pend lui même résultant d’une politique erronée et lâche conduisant à des défaite pendantes et répétée, laissant choir une population pourtant acquise, à un triomphateur sans vergogne.
    Oubliant allégrement les destructions que ce renversement à induit dans chaque famille d’Alsace et de Lorraine, une situation largement changée et plus avantageuse à tout point de vue, ne pouvaient être logiquement effacée au croisement d’une victoire heureusement acquise et à quel prix.
    La politique économique n’est peut être pas une science exacte, et l’on est pas toujours obligé de raboter le bon bois et de laisser le vide résultant en des plaies rouvertes et un inconscient lourd réanimé.
    Ne réveillez pas à la légère un passé qui vous à aussi construit et que les erreurs esquivées amèneront des actions inopportune qui reproduiront le mêmes résultats catastrophique.
    On peut toujours apprendre de son voisin et toute les réunions nocturnes et secrètes n’effaceront pas la réalité : toute les égalités du monde (souvent les fausses cachées sous de vraies) ne forceront pas le destin.
    Commençons par essayer mieux de nous aimer les uns et les autres.
    De l’intérieur ou de l’extérieur si l’on veut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here