Depuis quelques jours, une nouvelle initiative d’entraide sociale commence à faire parler d’elle sur les réseaux sociaux.

0 SDF à Strasbourg, c’est une page Facebook existant depuis déjà un certain temps et gérée entre autre par l’éternel optimiste Muammer Yilmaz.

Sa vocation ?
Offrir du temps et du coeur : parler, discuter, écouter, comprendre et accompagner des gens de la rue pour peut-être leur ouvrir les portes d’une autre vie.
C’est aussi informer les Strasbourgeois sur les conditions de vie des sans-abri et rendre visible les rassemblements et actions mises en place pour préserver et améliorer l’entraide sociale.

Et donc ? C’est quoi l’initiative qui fait tant parler d’elle ?

Il y a quelques jours, un restaurateur du Neudorf publiait une annonce pour inviter les sdf à venir prendre du café ou du thé chez lui entre 15h et 18h.

L’idée du commerçant en a fait germer une autre dans la tête de 0 SDF à Strasbourg : proposer aux commerçants strasbourgeois d’offrir des services aux sans-abris de la ville. Que ce soit pour se réchauffer un peu, prendre un café, discuter, boire un peu d’eau ou autres…

La vidéo qui vous explique tout :

Mais comment cadrer cette initiative et la rendre possible ? En proposant un pictogramme que chaque commerçant participant pourrait imprimer et rendre visible en vitrine.
Le modèle de pictogramme créé par 0 SDF à Strasbourg propose une éventail de services et un espace pour annoncer les horaires. Il suffit au commerçant de rayer les services qu’il ne pourra pas offrir gracieusement et indiquer les créneaux horaires sous lesquels ceux offerts sont disponibles aux sans-abris.

Pour le moment, les partages fleurissent sur les réseaux sociaux mais il est encore difficile de chiffrer le nombre de commerçants voulants jouer le jeu. N’hésitez donc pas à parler de cette initiative et à la partager, plus cette dernière sera visible et plus elle aura de chance de se concrétiser et d’offrir des moments de confort à ceux qui en ont le plus besoin.

Bonne journée à tous.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here