C’est en ce pluvieux 10 novembre, à peu près vers 13h, que je suis allé manger des pâtes chez Cécilia. Et là, elle me propose entre deux bouchés de l’accompagner se faire tatouer dans l’après-midi. Ok, jusque là ce n’est pas une histoire fascinante que je vous écris, mais l’originalité de ce récit se trouve dans le lieu et l’organisation de la séance d’aiguille qui a suivi.

On s’est donc mis en route pour la Ruche aux deux reines (oui, le resto près de la gare) et c’est là qu’on a découvert un nouvel endroit fraîchement décoré par la bande de la Menuiserie (arrivée tout droit de Paname) : La Petite Ruche.

19

Une prolongation du restaurant

La Petite Ruche, c’est quoi ? C’est un nouveau concept qui est en train de germer directement dans la ruche aux deux reines.

En gros, les propriétaires du resto ont proposé à Anne (dernière recrue de la Ruche et initialement architecte) de créer et gérer ce nouvel espace.
Pour l’instant, pas d’horaires d’ouverture définis ou de cadre très précis pour le fonctionnement.  Le lieu commence à se faire connaître à travers divers événements tels des concerts, spectacles ou encore même un après-midi flash tattoo comme ce jeudi (dans la cadre de l’évènement « ICH LIEBE BERLIN »).
Il y a aussi possibilité de le privatiser pour vos mariages, bar-mitzvah ou autres folles party.

2

L’event du jour

Je continue l’histoire.

Anne a rencontré lors de plusieurs événements parisiens la petite équipe de la Menuiserie (une team de potes tatoueurs) et les as invité à venir dégainer l’aiguille à Strasbourg.

Durant toute l’après-midi il était possible de venir se faire remplir l’épiderme avec l’un des nombreux flashs proposés sur les murs du bar.

C’est dans ce beau et original contexte que Cécilia à gémit durant 45 minutes pour se faire décorer les côtes par Fosca. De mon côté, en tant que testeur, je n’ai pas pu résister à orner mon genou d’une délicate ampoule tatouée par Dalas.

1Il n’y avait pas que des parigots dans la salle puisque Moustache de chez Tinta et Dix Minets (nouvelle tatoueuse strasbourgeoise fraîchement installée) étaient de la partie.

Cette belle journée s’est finie sur du bon son avec un petit Dj set tout en détente.

13

La Menuiserie

Une fois la séance de tatouage du genou (un délice pour mon système nerveux) finie. J’ai discuté un peu plus sérieusement avec l’équipe de la Menuiserie.

Les « guest » de la journée sont initialement une bande des potes (4 mecs + 1 fille) qui viennent d’ouvrir il y a un mois un shop avec un concept un peu particulier.

11

La Menuiserie, qui se situe près de l’arrêt La Fourche (à côté de la pelle hein Omar) est un shop installé dans un appartement. Lorsqu’on y arrive, on se retrouve pas dans une pièce d’accueil mais dans la salon de Léa le faucon (ndlr la tatoueuse) qui habite toujours et réellement le lieu.

Ce shop particulier n’est pas en accès libre mais le contact se fait facilement sur Internet avec prise de rendez-vous.

6

L’équipe est avide de nouveautés, il y a une volonté de recherche permanente et énormément d’humour dans leurs créations. L’inspiration est plutôt du style BD mais s’y greffe de nombreux jeux de mots (Frida Cadeau avec la tête de la peintre dans un beau flot est mon préféré).

En gros si tu veux de l’expérimental, c’est le contact qu’il te fallait.

7

La dream team se compose de 4 mecs : Mig, Löbster, Dalas et Fosca et d’une demoiselle Léa le faucon.

L’idée de participer à ce genre d’événement les séduits car c’est l’occasion de bouger, de rencontrer de nouvelle personne et d’exercer dans un cadre atypique pour eux et familier pour les clients.

12

Tu peux prendre ta petite bière tranquille avant de te faire tatouer par exemple ! Cet esprit de rencontre et d’évolution, ils le partagent au sein d’un collectif : le Violent Codex.

C’est un ensemble de tatoueurs de Marseille et de Paris principalement qui se lance des projets avec des contraintes.
C’est à dire ?
Par exemple : chacun doit créer un flash avec un femme dont un scolopendre sort de la bouche.

Du coup ça permet à tout le monde de voir les différentes visions et cheminements à partir d’une même idée. À savoir que chaque motif à son sens et sa signification.

15
Moi, expérimentant la méditation contre la douleur.

Pour finir, j’ai posé la question favorite de Cécilia (alias les côtes hurleuses) à nos amis tatoueurs : Quel est le tatouage le plus fou que vous avez pu faire ?

La réponse fut pour le moins originale : Un mandala fait de bites, de couilles et de fuck avec une inscription « Nique tes mandalas de fils de pute ». A priori, un client qui n’aime pas la tendance du mandala.

Bref, un évènement sympa, un concept qui met bien à l’aise pour se faire tatouer et faire de belles rencontres. En même temps que Strasbourg, la culture tattoo qui y vit évolue et se réinvente.

17


Plus d’infos par ici :

– Sur l’event :

La Petite Ruche : https://www.facebook.com/events/1115534795161416/
La Ruche aux Deux Reines : https://www.facebook.com/Restoruche/?ref=page_internal

– La menuiserie :

Page Facebook : https://www.facebook.com/lamenuiserieatelierdetatouage/?hc_ref=PAGES_TIMELINE

– Dalas :

Facebook : https://www.facebook.com/dalaspablo/?fref=ts
Instagram : @pablo_dalas
Site : http://dalas.fr/
Tumblr : http://lacrampe.tumblr.com/

– Fosca :

Facebook : https://www.facebook.com/Fosca-More-207423892619766/
Tumblr : http://www.foscamore.tumblr.com/
Instagram : @Fosca_more

– Löbster :

Facebook : https://www.facebook.com/LobsterTattoo/
Site : http://www.lobster.fr/
Instagram : @Lobstertattoo

– Matteo Mig :

Facebook : https://www.facebook.com/matteomig93/
Tumblr : http://migtatounes.tumblr.com/
Instagram : @Matteomigtattoo93

– Dix minets (Strasbourg) :

Facebook : https://www.facebook.com/Dix-Minets-119321711488864/
Tumblr : http://dixminets.tumblr.com/

– Moustache (Strasbourg) :

Facebook : https://www.facebook.com/tintastrasbourg/
Site : http://tintastrasbourg.com/


  2016105921348Photographies : Cécilia Fagon.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here