Depuis notre passage, pas mal de choses se sont ajoutées au programme du Mandala : des cours de yoga, des cafés de l’hypnose avec un thérapeute de l’hypnose 2 mardis par mois, des ateliers d’art intuitif de temps en temps.
Mais ce n’est pas tout, des animations sont également à venir : des cours de qi gong, de la sophrologie et de la lithotérapie.

Ouvert depuis mai 2016, Mandala nous invite à voyager entre le Rhin et le Vietnam grâce à une cuisine fusion, et pas uniquement… 

Fréderic, alsacien pur souche et Nicole, vietnamienne d’origine, sont tous deux passionnés par la gastronomie. Après de longues années passées à travailler respectivement dans la gestion de restaurants et dans une mairie, les deux tourtereaux ont décidé de se lancer dans une nouvelle aventure : celle d’ouvrir un restaurant.

C’est autour d’un Kebab partagé avec des amis, qu’ils ont entendu parler d’un local de 500 m2 en liquidation, rue du Faubourg de Saverne. En ni une, ni deux, ils ont décidé de sauter sur l’occasion. Tel un rêve d’enfant, Mandala s’est alors vu espéré, imaginé, investit et construit.

Le projet ? Créer plusieurs espaces en un ! Un espace en mouvance permanente, où tout est possible et imaginable. Où la cuisine n’est qu’un prétexte pour recréer du lien, aussi bien avec les voisins qu’avec les gens d’ici et d’ailleurs.

img_9892

img_9895

img_9890

img_9973

En arrivant devant le resto, on est accueilli par une petite terrasse, rue du Faubourg, et nous n’imaginons pas la composition qui nous attend à l’intérieur. Parce qu’une fois la porte d’entrée passée, on y retrouve un atrium, un coin cosy, un coin lounge (avec des sofas tout doux et des tas de bouquins), un stammtisch et un bar à cocktails (rien que ça !).

Et ce n’est pas tout… N’avez-vous jamais piqué du nez à votre bureau une fois le déjeuner terminé ? Pour lutter contre ça, ils ont décidé d’instaurer un « bar à sieste ». Hamacs, fond sonore apaisant et atmosphère détente garantie ! Un coin idéal pour décompresser après avoir enfiler un gros Bao Burger bien grassouillet.

Avant de parler de toutes les activités extras, on va parler du « plus intéressant » pour vous les gourmands : ce qu’on peut se mettre sous la dent. 

img_9843

img_9855

img_9858

img_9948

Petit coup d’oeil sur le menu et l’ardoise du jour. La carte change au fil des saisons.

On a le choix entre une petite dizaine d’entrées bien alléchantes (avec les basiques de la cuisine viet : rouleaux de printemps, nems de My ou alors des plats revisités  : foie gras maison mariné au Mei Kwei Lu et gravlax de saumon à la coriandre… yummy), des plats « cuisine du marché fusion » (quand l’Alsace et le Vietnam se rencontrent…), d’autres made in « Le Terroirs du Vietnam » (Phô, Bo Bun et Bao Burger).

On a également des mets végétariens (bo bun au tofu, un Wok de spaetzles et de légumes croquants et fondants) et des desserts fusion (l’exemple type : une trilogie de munster avec du chutney de mangue… Mmmh, intéressant).

Concernant les prix, il faut compter 10 € en moyenne pour une entrée, entre 12 et 22 euros pour un plat et environ 6 € pour un dessert.

Tous les jours de la semaine, ils proposent également un menu du jour avec une entrée, deux plats au choix (pas encore d’option veggie mais ils peuvent s’adapter !) et un dessert. C’est frais, c’est bien garni et c’est accessible au niveau du prix :

Plat : 9,50 €
Entrée + plat ou plat + dessert : 12 €
Entrée/ plat/ dessert : 13,50 €

img_9867

img_9952

img_9964

img_9940

img_9875

Côté boissons, ils ont misé sur du local, d’ici et de là-bas. On retrouve à nouveau cette union franco-viet, grâce à des bières de la brasserie d’Überach, de la Doigt de Dieu, de la Juliette et de la Kilnzette, mais aussi des drinks asiatiques : jus de fruits exotiques, coco, thé vert ou oolong et un caphé sua (avec du lait concentré, une tuerie !).

Tout (ou presque) est fait maison, sauf les frites de patates douces (et ça ne se sent pas du tout). Elles sont croustillantes à souhait. Ça dégouline un peu sur les doigts quand on les commande à « L’Express », mais rien d’étonnant, ça reste des frites.

C’est le Chef Stéphane Meunier qui est derrière les fourneaux et orchestre les casseroles. Et My, originaire de Saïgon qui prépare tous les jours ses fameux nems (poulet, porc/crabe ou légumes).

img_9944

Allez ! Plus le temps de niaiser. Passons à la dégustation histoire de vous faire saliver. Au menu : Banh Cuong façon Hanoï (ravioles de riz au porc et champignons noirs) en entrée, un Bao Burger et une truite en papillote (shop suey) histoire de bien être caler, et pour finir, une petite touche de légèreté avec des profiteroles à la noix de coco, chocolat et agrumes (et paf !).

Le service est rapide, malgré les quelques petites maladresses des serveuses. Les assiettes arrivent tièdes mais bien fournies : des couleurs, de la douceur et des associations de saveurs surprenantes. Un mélange de croquant et de fondant, de chaud et de froid, de sucré et de salé dans l’ensemble des plats.

Seule la cuisson du poisson et de la galette de pomme de terre (dans le Bao végé) laisse un peu à désirer. Il manque un peu de fraicheur dans l’assiette du Bao (une petite salade asiat ?), qui permettrait d’aérer le plat et de justifier les 5 € de plus comparé à celui de « L’Express ».

img_9862

À « L’Express », la cuisine est davantage orientée Viet (Banh-Mi, Bao, Phô, Bo Bun et Wok). Avec une boisson ou une entrée, on s’en sort entre 5 et 11 €. C’est rapide et efficace. Plus adapté pour les midis en semaine, quand on a moins de temps.

img_9942

À côté de leur boulot, nos deux amoureux ont toujours été engagés dans la vie associative. Frédéric est président du Festival au Gré du Jazz (à la Petite Pierre). Leur resto représente désormais un lieu parfait de création et de diffusion artistique. En plus de pouvoir boire, manger, parler, rigoler, on peut aussi échanger, découvrir, s’inspirer, s’exprimer. Au planning : des expos, des rencontres, des concerts et lectures.

Les Activités :

  • 2 groupes de lecture / semaine
  • Club de Mahjong tous les mercredis soirs
  • Des expos d’un mois, alternants photos et peintures
  • 2 concerts par mois de Jazz, Folk, Rock (samedi 8 octobre, le groupe Western Europ  jouera pour lancer la nouvelle exposition d’Armelle Boussidan)
  • Une soirée inauguration avec Franck Wolf (célèbre saxophoniste) début novembre
  • Des après-midis intergénérationels prévus en octobre et en décembre, avec l’Abrapa et l’association des Petits Débrouillards.

Les plus :

  • La salle de sieste (qui devrait voir le jour début 2017)
  • Rapport qualité/quantité/prix très intéressant pour le menu du jour et la partie « Express »
  • Les assiettes sont bien garnies et l’accueil très chaleureux !
  • L’endroit est vraiment très chouette. Les différents espaces dégagent tous une atmosphère particulière, qui fait l’identité du lieu. On a envie de s’attarder après le repas dans la salle expo au 1er ou de bouquiner dans le coin cosy.
  • Nicole et Frédéric ont pleins de projets en tête et de nouvelles initiatives à composer.

Les moins :

  • La cuisson de la truite et de la galette de pomme de terre (du Bao végé) n’était pas terrible. Ça manquait également d’assaisonnement. Quand on me parle de cuisine fusion, je m’attends à une explosion de saveurs dans la bouche et là j’ai été un peu déçue.
  • Grosse différence de prix entre le Bao Burger « Express » et celui du restaurant (le beau mobilier et l’assise des chaises pourraient-ils justifier des 5 euros de différence ?)
  • Ce n’est pas donné… Comptez une bonne trentaine d’euros (minimum) par personne si vous prenez à la carte pour une entrée + plat ou un plat + dessert, avec boissons, le midi, comme le soir.

img_9868

LE MANDALA

14 rue du Faubourg de Saverne
67000 Strasbourg

Horaires : du lundi au samedi de 11h à 22h30

La page Facebook


img_9914img_9910img_9926img_9920img_9925img_9974img_9957img_9954img_9935img_9893img_9921img_9933img_9845img_9877

3 COMMENTAIRES

  1. Pour avoir mangé un bo bun au restaurant et à l’express j’ai trouvé bien meilleur au restaurant.. Le bo bun de l’express baigné dans la sauce.
    Je retournerai au restaurant pour goûter d’autres plats. Le mobilier et la déco du restaurant sont top, de la verdure (arbre, plantes) et la statue de grès magnifique. De plus on peut voir les cuisines .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here