Hier, grosse journée de mobilisation à Strasbourg sous le signe de la « convergence des luttes ». Plusieurs milliers de personnes (3500-4000 selon différentes estimations) se sont rassemblées après divers points de départs pour former une foule qui remplissait la rue de bout en bout sur au moins 500m de long.

Départ à 14h place de la Gare pour les cheminots, rejoint par certains étudiants et lycéens. La manifestation est qualifiée « d’interprofessionnelle » avec la présence différentes branches de la CGT, d’autres syndicats, d’autres branches professionnelles, des « simples citoyens » rattachés à aucun organisme et quelques groupes politiques. Une bonne partie de la mobilisation était constituée de jeunes dont beaucoup d’étudiants. Les cheminots se sont arrêtés sur la place Kléber pour un petit happening.

Musique, fumigènes et une multitude de slogans différents

Après avoir marché pendant près de 3h sous le soleil avec énergie, mais sans incident ni affrontement avec les forces de l’ordre, le cortège des étudiants s’est séparé de celui des cheminots pour aller tenter d’envahir des bâtiments sur le campus (après une petite hésitation au carrefour à Observatoire, une minorité voulant se diriger vers l’Arcadia…). C’est finalement l’UFR de Mathématiques qui a été occupé pour faire une assemblée générale de plusieurs centaines de personnes (372 selon un premier comptage alors que des gens s’installaient encore dans la salle déjà remplie).

« Sélection, piège à con » / « Grève Générale »/ « Fac ouverte à tous les bacheliers »

Celle-ci s’est déroulée relativement tranquillement malgré quelques interpellations et échanges virulents avec une poignée d’étudiants mécontents. Une partie du débat a porté sur la couverture médiatique et l’image du mouvement étant donné que le JT de France 2 devait diffuser un sujet le soir même sur les étudiants « anti-blocage ».

L’occupation du lieu a été décidée, mais sans blocage. Les CRS ont été appelés pour les déloger et ont de nouveau défilé sur le campus central. Pour autant, les étudiants sont sortis d’eux-mêmes vers 22h sans incident ni d’apparente dégradation.

Aujourd’hui, un « rassemblement en soutient à Tolbiac » est organisé place de la République (18h) suite à l’intervention musclée des CRS dans une des facultés emblématique du mouvement contre la loi ORE, laissant un étudiant à l’hôpital, grièvement blessé (EDIT: c’était d’ailleurs une rumeur, relayée par plusieurs grands médias). Pour Strasbourg, de nombreuses autres mobilisations sont prévues dans les semaines à venir, notamment le traditionnel 1er Mai pour la journée internationale des travailleurs et le 5 Mai pour la « fête à Macron » pour le premier anniversaire de son investiture (14 Mai 2017).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here