On vous en parlait au mois d’août dernier, on sait désormais quand le projet sera lancé : courant juillet, il sera possible de louer des bateaux électriques sans permis pour naviguer autour de Strasbourg !

Vous rêvez d’un apéro sur l’eau après le boulot ? Ce sera très, très bientôt une réalité. L’été dernier, à l’initiative de l’adjoint au maire Paul Meyer, la Ville de Strasbourg lançait un appel d’offre pour occuper ses eaux. Objectif, dix à vingt bateaux qui ne nécessitent pas de détenir le permis pour draguer les flots, destinés aux touristes et aux locaux (oui parce que c’est pas qu’un décor hein, y a des gens qui habitent ici ma bonne dame).

Cet appel d’offre c’est sans surprise la jeune société Marin d’eau douce qui l’a emporté, une organisation âgée de cinq ans seulement qui loue déjà des bateaux électriques sans permis à Paris et à Meaux. En installant l’une de ses bases à Strasbourg, la marque sort pour la première fois de la région parisienne, l’occasion d’assoir son modèle dans la province française toujours plus touristique.

Au début du mois de juillet ce sont donc quinze bateaux électriques sans permis qui débarqueront au coeur de la Petite France, où un ponton surmonté d’un guichet devrait être construit sous peu, quai du Woerthel (soit au pied des Ponts couverts, un nom quand même plus sexy). Parmi ces bateaux, comme à Paris et à Meaux, trois tailles seront proposées, de cinq, sept et onze places pour respectivement 40, 50 et 80€ l’heure. Des budgets qui peuvent paraître forts mais qui sont en réalité très accessibles lorsque partagés par tout un groupe ! Il sera possible de naviguer courant juillet, donc, jusque novembre voire durant le Marché de Noël, et à partir de mars l’année prochaine avec une flotte augmentée de vingt bateaux et peut-être un manège flottant, une zone circonscrite de navigation pour petits bateaux pilotables.

Niveau parcours, c’est là que ça se corse… On vous a parlé de bateaux sans permis, mais c’est plus compliqué que ça : en fait, les titulaires du permis bateau pourront emprunter les écluses de la Petite France. Empruntées par les bateaux de Batorama, elles donnent accès aux jolis pourtours de la Grande Île… Les utilisateurs n’ayant pas le permis adéquat, par contre, ne seront pas autorisés à les utiliser et devront obligatoirement passer sous le barrage Vauban, pour aller naviguer du côté de la Montagne Verte, du Heyritz puis de la Citadelle et enfin du Parlement Européen. Des coins sympas aussi, quoiqu’un tout petit peu moins sexy.

Après le marché flottant, les maisons sur l’eau, le ravalement de façade des quais (qui devraient se révéler à la fin du mois de juillet) ou encore la piscine posée sur l’Ill (oui oui), les bateaux en location sont le dernier témoin de la volonté de la Ville de mieux valoriser l’eau qui entoure Strasbourg. Si l’idée est séduisante, reste une belle inconnue : qui du petit bateau et du grand Batorama survivra à une rencontre accidentelle ? Lève le pouce si tu paries sur le gang de cygnes des Bateliers !


Photos : Marin d’eau douce

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here