Strasbourg : la semaine de soixante jours

J’ai hâte de vous retrouver et de vous serrer dans mes bras les copains. Vous me manquez et le fait de tourner...

Strasbourg : les jolies choses

À force de les voir, on finit par ne plus les regarder. Toutes ces petites choses qui paraissent insignifiantes, mais qui habillent Strasbourg...

Strasbourg : Silence, on meurt.

À ma sœur, à tous les soignants, toutes les soignantes et aux patient(e)s qui meurent dans l’anonymat. Ma...

Strasbourg : un jour sans faim

Juste avant le couvre-feu, je suis allé faire quelques courses à La Nouvelle Douane, histoire de déguster les premières asperges de la...

Strasbourg : Le monologue d’une miette

C'est vert pour toi. C'est bleu pour moi. Tout est une question d'interprétation et de point de vue. Recule d'un pas et regarde le...
ragondin

Strasbourg : le dernier acte du ragondin

Les cygnes noirs de la Presqu'île Malraux attendent la nuit sans broncher, fièrement dressés sur des pâtes d'acier à 5 000 euros...

Strasbourg : L’orgasme du chrysanthème

Mes défauts se reflètent dans de vulnérables fossettes et pourtant tu ne me regardes pas comme un faussaire de billet doux, un conteur aux...

Strasbourg : le sourire du chat

De la fenêtre de la chambre, le septième étage accueille un pigeon sur son coude de béton. J’aimerais me jeter sur lui...

Strasbourg : l’immonde d’Après

Goûter de nouveau à la saveur de tes rues ensoleillées en frôlant tes murs anonymes est un plaisir dans lequel je me...

Strasbourg : la Mélodie du bonheur

J’ai passé des centaines d’heures à vagabonder dans les trams strasbourgeois, laissant l’empreinte de mes reins au creux de fauteuils défraîchis et...

Strasbourg : BLACKOUT

Il y a le visage des autres - La face des ombres - Le début de quelque chose - Un reste de rien -...

Strasbourg : un caillou dans la chaussure de la liberté

« Tout peuple qui s’endort en liberté se réveillera en servitude. » Alain Il faut parfois un drame, encore un,...

Strasbourg : le fabuleux confinement d’Amélie Câlin

À nos bars, ces poésies urbaines que nous ne pouvons plus lire. Au soir d'une scintillante presque dernière...

Strasbourg : la véritable histoire du Père Fouettard

En 2020, certaines traditions deviennent des mythes pour les plus petits, des histoires, des contes d’un autre temps que l’on se raconte...