Strasbourg : À bientôt mes enfants

Ce matin, je me suis réveillée au premier rayon du soleil comme je le fais depuis plus de mille ans et pourtant...

Strasbourg : mère à perpétuité

Il n’est pas rentré de la nuit. D’habitude, lorsqu’il découche, il prend le temps de m’envoyer un texto pour me prévenir, parce...

Strasbourg : la grammaire des oubliés

Lorsque la sonnerie du Collège Lezay Marnesia retentit pour la dernière fois de l’année le six juillet, certains de mes copains jetèrent...

Strasbourg : STRAS WARS

Photo de couverture : bruit silencieux Le virus couronné d'or s'impose dans les corps des...

Strasbourg : Jusqu’ici tout va bien.

“J’ai rejeté la viande depuis très tôt dans mon enfance, et le temps viendra où les Hommes, comme moi, regarderont...

Strasbourg : la rentrée des masques

Je ne sais pas ce qui est le pire. Septembre, la fin des vacances et mon nez qui pèle comme un...

Strasbourg : le Krisprolls de la mort

Le sèche-cheveux cesse de hurler après un solo de plusieurs minutes. Il y a encore de la buée sur la vitre de...

Strasbourg : mon père, ce héros.

Aujourd'hui, c'est la fête des pères. Un jour a priori tout aussi commercial qu’Halloween ou Noël, et pourtant, comme des milliers de...

Strasbourg : de la farine et du raisin au milieu du...

Le réveil sonne à trois heures comme presque tous les matins depuis maintenant vingt-neuf ans. C’est pour cette raison que j’occupe la...

Strasbourg : la nuit des étoiles filantes

Il tourne comme un lion en cage dans notre appartement de soixante mètres carrés. La petite dort dans sa chambre, une veilleuse...

Strasbourg : La journée de l’infâme

Photo de couverture : Clybee Tu mérites plus qu'une journée, toi qui m'a porté dans ton ventre pendant...

Strasbourg : l’immonde d’Après

Goûter de nouveau à la saveur de tes rues ensoleillées en frôlant tes murs anonymes est un plaisir dans lequel je me...

Strasbourg : un picon avec Gloria Gaynor

Mardi 2 juin 2020 restera à jamais gravé dans la mémoire des Strasbourgeois. C’est une renaissance, une résurrection, un 12 juillet 1998....

Strasbourg : le grumeau de la Place Broglie

Au marché de Noël, Place Broglie, il y a de tout, même du vin chaud aux myrtilles. Des cabanons où ça sent...