On vous en parlait déjà l’année dernière : un restaurant du groupe Big Fernand comptait s’installer en ville pour faire manger ses burgers aux mangeurs de choucroute. Depuis, du temps est passé et une adresse a été doucement murmurée. On vous en dit un peu plus.

Gé-nial, mais Big Fernand c’est quoi ?

« Au milieu d’une petite rue parisienne, au fond d’un restaurant de quartier embaumé de l’odeur des herbes et du pain frais, une bande de moustachus s’affaire au rythme du grésillement des viandes tout juste hachées pour revisiter un plat connu de tous : le hamburger.
Leurs Hamburgés caressent le doux rêve de séduire les sceptiques les plus réfractaires et d’offrir une seconde romance aux amoureux convaincus du burger. C’est ainsi qu’est né Big Fernand : un mélange de culture populaire d’un plat qui rassemble les peuples de tous horizons et de produits glanés dans toute la France. »

Avec un charte bien chauvine prônant le fait maison et la fraîcheur, le concept des Big Fernand semble avoir déjà pas mal séduit avec 43 restaurants dans le monde, dont 37 en France métropolitaine.

Su-per, un burger de plus, ça manquait à Strasbourg

Attention, pas de burgers, mais des hamburgÉs, une bonne idée de leurs communicants pour insister sur les produits franco-français. Le restaurant se trouvera dans le prolongement de la célèbre rue des Juifs, à deux foulées de l’Académie de la Bière. Il remplacera le restaurant tradi et familial Aux 3 Lièvres situé au 4 rue des Parchemins.

Pourquoi Strasbourg ? Parce que la franchise se développe et que Steve, un des fondateurs, est tout simplement alsacien.

Sinon, pour chercher le changement et se dire qu’il y a tout de même de la nouveauté à Stras-burger City, on pourrait parler de la qualité des produits, de leurs goûts et de leurs cuissons bien finies. N’oublions tout de même pas un détail : le prix.
Et oui, si vous pensiez que 8-9 € pour un burger c’était du quali, Big Fernand vous collera une PLS directe avec ses 12 euros par portion (hors frites).

Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre pour juger si les produits valent la somme investie. En tout cas, espérons que l’escalade des prix s’arrêtent ici, sinon il faudra bientôt faire un prêt pour croquer son amas de calories.

On vous tient au courant pour la date d’ouverture !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here