Il y a quelques semaines, alors que je rentrais chez moi en traînant mon seum dans les rues grises et pluvieuses de Strasbourg, une petite boutique située sur la rue du fossé des tanneurs a réussit l’exploit de me détourner de mon grand projet « PLS sur canapé ». « Wow, mais quelle est donc cette force mystérieuse qui a réussit à vaincre ta flemme ? », allez vous légitimement me demander. Et bien, mes amis… la gourmandise, pardi ! Car dans les vitrines des « Pralines de Mélanie », les brioches, les croissants ou encore les macarons invitent sans scrupules à céder à ce péché bien connu de notre communauté de perroquets… J’ai donc mis le projet PLS de coté, et parce que mon ventre commençait à gargouiller, j’ai poussé la porte d’entrée…

Quand la gastronomie lyonnaise s’invite à Strasbourg

Derrière cette nouveauté qui va plaire aux gourmands, il y a Loïc, un lyonnais amoureux : amoureux de sa région natale et de ses spécialités culinaires, d’une part, mais également amoureux de Mélanie, une belle alsacienne pour qui il a décidé de quitter les bords du Rhône pour venir s’installer sur les quais de l’Ill. Et c’est ainsi qu’après avoir travaillé pendant des années dans le domaine médical, Loïc a tout plaquer pour ouvrir, en automne dernier, « Aux Pralines de Mélanie ».

« Je suis vraiment fan des pralines lyonnaises ! Et quand je me suis installé à Strasbourg, je me suis vite rendu compte qu’aucun commerçant n’en proposait vraiment… Du coup, j’en ramenais à chaque fois que je faisais l’aller – retour entre Lyon et Strasbourg, pour les faire goûter à mes amis d’ici. A force d’avoir de plus en plus de demandes, je me suis dis qu’au lieu de ramener seulement quelques boîtes de pralines à chaque passage, il fallait carrément que j’importe le concept en Alsace ! »

Et ce, pour notre plus grand plaisir ! Car, pour ceux qui n’ont jamais eu la chance de faire un détour par Lyon pour goûter les fameuses tartes à la praline rose, sachez qu’une fois qu’on y a goûté, c’est très difficile de s’en passer… Dans sa forme classique, la praline est « une friandise constituée par une amande enveloppée de sucre cuit, lequel peut être teinté et parfumé de diverses manières ». Quand elle est concassé, la praline peut également être utilisée pour toute forme de pâtisserie. Comme ça, par exemple :

Le 4 octobre dernier, Loïc ouvre donc son labo à la Robertsau et recrute des pâtissiers alsaciens avec qui il élabore minutieusement la recette de la brioche à la praline. Après un mois de test (et de dégustation de brioche à gogo, #hardjob), Loïc est fin prêt à partager avec les strasbourgeois les saveurs de sa région et son amour du produit ! Le 4 novembre, la boutique de la rue du fossé des tanneurs ouvre ses portes.

« Vous allez aimer prendre des tartes »

Une fois à l’intérieur de ce paradis rose et sucré, plusieurs réactions se succèdent : 1) OMG OMG OMG OMG 2) MANGEEEER 3) C’est quoiiiii çaaaaaa ? et çaaaa ? et çaaaaaaaa ?

Voilà. En gros. En plus de la brioche à la praline qui est le produit phare de la boutique (de 6,50 à 11 euros), on se retrouve encerclé par des moelleux au chocolat à la praline (2,30 euros), des macarons à la praline (1,50 euros), des tartes à la praline (de 9 à 13 euros) et, depuis peu, des croissants et des pains au chocolat à la praline (1,50 euros). Tout est beau, tout est frais, tout est accessible financièrement et pour ne rien gâcher, tout est très bon ! La brioche est à la fois moelleuse et un peu croquante grâce aux éclats de praline et le sucre est parfaitement dosé, à tel point qu’on peut se retrouver avec une brioche entière dans l’estomac sans même s’en rendre compte…

« C’est bien joli tout ça, mais ça manque un peu de manele quand même non ? ». Pas de panique, petit alsacien, Loïc a pensé à tout : « A la base, l’histoire c’est un lyonnais qui rencontre une alsacienne, alors il faut mixer, c’est normal ! ». Du coup l’amoureux des pralines essaye d’être toujours à l’écoute de ses clients et adapte son offre au fur et à mesure : « on a fait des buches à la praline pour Noël, des galettes des rois à la pralines pour l’Épiphanie et on va réfléchir aux bredele dans les mois à venir… »

Alors, vous reprendrez bien un petit bout de brioche… non ?


LES PRALINES DE MELANIE

Adresse : 33 b Rue du Fossé-des-Tanneurs
Téléphone : 03 88 32 37 41

Horaires :
De 10h à 19h du mardi au vendredi
De 10h à 19h le samedi

Adresse : 79 rue Boecklin
Téléphone : 03 88 34 19 87

Horaires :
De 10h à 19h du mardi au vendredi
De 10h à 19h le samedi et de 1àh à 13h le dimanche

Site internet
Facebook


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here