Vous avez été très très TRÈS nombreux à nous écrire ces dernières semaines. Que vous soyez inquiets ou simplement curieux, une question est revenue en boucle : pourquoi entendons-nous des bruits de détonations presque quotidiennement depuis plusieurs semaines ? Le climat ambiant légèrement anxiogène que connaît Strasbourg se nourrit parfois du manque de réponse.

Gros pétards et mortiers dans les quartiers périphériques

Nouvel-An est tristement célèbre à Strasbourg pour ses feux de voitures et ses tirs de mortiers. La ville avait d’ailleurs lancée une campagne de communication l’année dernière pour sensibiliser aux risques des pétards. En 2017, c’était 79 personnes qui se retrouvaient blessées par des pétards dans le Bas-Rhin. Depuis, avec l’interdiction des gros artifices en France, c’est également tout un trafic qui se fait à la frontière allemande. Le passage de Kehl vers Strasbourg se retrouve surveillé et les coffres des voitures fouillés quelques jours avant le réveillon.

Bref, tout ça pour dire que chaque année, des détonations se font entendre plusieurs semaines avant le 31. La jeunesse et ses artifices passent le temps à jouer à qui aura le plus gros Boum au détriment du repos de vos oreilles.

Les autres détonations entendues durant l’année

Suite aux attentats de décembre dernier, le bruit aura été plus que jamais signe de peur en 2019 à Strasbourg. Chaque détonation entraînant un besoin de réponse immédiat. Voilà donc un petit rappel des différentes sources de bruit que nous avons été surpris d’entendre dans l’année :

  • L’explosion de valise abandonnée : souvent surprenant parce qu’émis dans des quartiers très fréquentés, les équipes de démineurs doivent parfois les exploser
  • Des bruits liés aux activités et aux sinistres du Port du Rhin : on oublie parfois que la zone industrielle fait du bruit et ce sont des sinistres comme l’explosion du silo à grain en juin qui nous le rappellent brutalement
  • Un « bang » dans le ciel : en août, une importante détonation avait été entendue dans le ciel surplombant Strasbourg. Après beaucoup d’hypothèses, la réponse supposée viendrait de l’armée de l’Air. Ce serait le bang supersonique d’un avion de chasse
  • Les bruits de la ville : le chevalet d’un restaurant soufflé par le vent, une brique de jus éclatée au sol, le claquement d’un mécanisme de tram, des ados lançant des pétards ou le bruit des travaux… La ville vit et se fait entendre, comme toujours. Ce qui a changé par contre, c’est sûrement notre relation avec eux. Décembre 2018 a laissé une ombre dans nos oreilles.

Les détonations répétées viendraient donc des artifices et mortiers lancés par des ados de quartiers. Le grand chelem étant prévu pour le 31 au soir.
Bonnes fêtes à tous, en espérant désormais que vos nuits soient plus douces, pleines de rêves et tutti quanti.

20 COMMENTAIRES

  1. Vivant depuis deux ans dans le Neudorf au bord de la kibitzenau, je suis surpris que l’on parle de rapport à l’attentat de l’année dernière. Avec mes colocs on en est à trouver le quartier calme si il y a moins de 3 « explosions » dans la JOURNEE. On n’ose même pas parler des soirs. Et il est un peu gros de parler d’une brique de jus éclatée pour une explosion (le chevalet passe encore).

    Là où je veux en venir c’est que ces sons, quelqu’ils soient, étaient déjà présents avant l’attentat, mais faudrait pas non plus nous prendre pour des billes en prétextant que ce n’est rien. Des gamins qui mettent des pétards sous/dans les voitures, y en a; parfois on en voit même en jeter sur les tram; les avions, on les voit ou en tout cas on les reconnait (c’est quand meme caractéristique le mur du son). on nous parle de sinistre  » comme l’EXPLOSION du silo à grain » …. donc c’est une explosion, mais il ne faut pas s’inquiéter…. Après plus de 15 ans de plan vigipirate, on ne sait combien de fois renforcé, probablement une dizaine d’attentats sur le territoire métropolitain, et peut etre une cinquantaine d’évité, on nous dit de ne pas nous inquiéter d’une explosion?! Retournez jouez au billes, parce que si des gens croient que c’est normal de banaliser une explosion, le jour où ce sera un nouvel attentat et que vous aurez le nez dans la fiente, y aura personne pour prévenir les secours, personne qui sera allez voir à la fenetre, personne qui aura détourner le regard, parce que ce sera aussi normal que les mendiants d’homme de fer et les racquetteurs des Halles, ça fera parti de notre vie. En d’autres mots, la mort fera, une fois de plus, partie de Strasbourg

  2. Ce qui est détonant, c’est le laxisme des autorités sur la vente des pétards qui se déroulent depuis plusieurs semaines. Puis elles attendent de la bonne volonté des acheteurs, de ne pas les utiliser avant le 31. Naïveté ou incompétence ?

  3. Ce qui est détonant est l’autorisation de la vente de pétards depuis plusieurs semaines, puis de croire en la bonne volonté des acheteurs de ne pas les utiliser avant le 31 décembre. Naïveté ou incompétence ?

  4. Moi j’en ai plus que marre de les entendres, j’ai un chien complètement terrorisé par c’est bruit qui font trembler les murs. A quant une loi qui les interdit purement et simplement que ça sois petit ou grand petards.

  5. C est ça le laxisme de la France où le préfet demande aux autorités de ne pas intervenir pour ne crée de tension ,comme pour les jeunes sans casque en scooter ,il faut pas les suivre pour ne pas créer d accident .La même chose a Colmar .Tout a fait normal de laisser tout faire

  6. Habitant a Hautepierre je confirme que se sont bien des artifices ( mortier ) plusieurs fois par jours a ses tout simplement GONFLANT pas moyen de se repose en paix !

  7. Quartier du neuhof Stéphanie rue des sapins rue des ifs depuis le mois de novembre nous avons droit aux détonations de mortier et autres artifices souvent occasionner par des mineurs à toute heure du jour où de la nuit récemment une poubelle en a fait les frais! Devons nous subir cela encore longtemps ! Explosions ou détonations ras le bol de ces gosses que les parents laissent traîner dehors à quand une enquête diligenter par la police et la mairie de Strasbourg car certains résidents connaissent les fauteurs de trouble voir plus ! Et ont peur pour le réveillon notre maire n’en a rien à faire apparemment

  8. Séjournant à Strasbourg pour Noël, j’ai effectivement été surprise par ces bruits d’explosions réguliers, j’ai interrogé mes proches à ce sujet. Je vois que je ne suis pas là seule à m’être posée la question.

  9. Alors à la meinau, pas seulement des pétards, mais des mortiers, 2 voitures brûlées dans ma rue en deux mois, les jeunes s’amusent, les travailleurs s’épuisent ..il y a semble-t-il un énorme trafic d’explosifs interdits, mais soyons rassurés les enfants peuvent jouer tranquilement, jamais de patrouille de police sauf pour dénonciation de place de parking handicapé pas respectées, pas bien il est vrai, mais vraiment on nous laisse nous débrouiller jusqu’à ce qu’un père de famille pète un plomb et tire dans le tas de sales gosses qui nous empoisonne la vie…continuions à traiter ce genre de sujet à la légère en se fichant des gens qui s’inquiètent de ces incessantes explosions.

    Bravo

  10. Toujours entrain de râler dans ce pays !!!
    On est en période de fêtes et en Alsace sa toujours était comme ça… C’est fou comme dans ce pays on aime pas quand d’autres personnes s’amusent…
    Moi j’ai bientôt 40ans et toujours aussi fan de cette période de l’année…. Vive les GROS BOOOM, n’en déplaise à quelques aigris ignorant…

    • Que se soit une fête ? Ok . Pétards? Ok . Mais faut il rappeler que se sont des mineurs ? Qui les balance? Que se sont des voitures , des poubelles qui prennent feu? A cause de ses mineurs . Je rappelle au cas où que c’est de la destruction de bien privée et publique , et c’est puni par la loi ! Il faut arrêter de prendre ça à la légère et de protéger des gosses irrespectueux et irresponsables

      • Vous avez raison, allons y, c’est la grande célébration annuelle de la beaufitude dans toute sa splendeur pollution sonore, atmosphérique . On dérange les personnes âgées, les tout petits, les malades, les animaux, mais l’essentiel, c’est que les bas du front s’amusent un bon coup ! Vive l’interdiction des petards !

  11. Nous on vit à Bischheim et c’est tous les jours et toutes les nuits sachant que parfois on a droit aux feux d’artifice de nuit. Le petit chien est effrayé c’est dur dur. On voit les banderoles pour la vente des pétards depuis début décembre et personne ne fait rien. On est dans un pays pub les voyous ont tous les droits. Ils savent qu’ils ne seront pas inquiétés ……cqfd ??

  12. Chez nous, au Neudorf près la Ziegelau, c’est à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Même quand il y a des jeunes enfants à proximité. Tout à l’heure j’ai pris un mec en photo, espérant le dissuader de recommencer à faire claquer des petards si près des enfants dont un pleurait. Évidemment il m’a aussi prise en photo pour m’intimider. Bref je sais si j’aurais dû mais ça m’enervait tellement ce genre de comportement égoïste.

  13. Dixit la police que j’ai appelée en décembre pour poser la question de ces bruits : on ne peut pas interdire aux gens de faire péter de pétard !

  14. 1er NOVEMBRE 2020 ! je suis sidérée par l’absence de réactions des habitants de la Musau où j’habite depuis un an ! Les détonnations sont régulières, tous les soirs vers 19h et cela depuis l’été 2020 !
    Que se passe-t-il dans ce quartier bon sang ??????
    Est ce que tout le monde se dit que les voisins l’auront bien signalé ???
    Help !

    • Je viens d’appeler l’hôtel de Police qui me dit qu’ils sont au courant, et que la seule chose à faire lorsqu’on entend les détonations c’est d’appeler le 17 pour le signaler !
      Cela va pas nous aider beaucoup c’est sûr !
      Mais à force de les appeler… tous…. cela portera peut-être quelques fruits !?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here