Pendant mes toutes premières semaines à Strasbourg, alors que je squattais sans pression dans le 20m2 de ma cousine en attendant de trouver une maison, un petit rituel est venu s’installer dans notre collocation : tous les samedis, on passait chez Maison Lorho pour faire le plein de fromages, avant de nous vautrer sur le canapé pour savourer notre comté devant un bon film d’aut… ok, devant « Les Reines du Shopping » en replay – arrêtez de nous juger ok ? Avec un bout de Tomette, un morceau de Brie à la truffe, un peu de Comté et du Salers, on s’en sortait pour moins de 20 euros à deux : le bon plan pour avoir un plateau de fromages bien garni, adapté à nos envies et à nos cartes de crédit. Aujourd’hui encore, dans mon esprit, la fromagerie Lorho est donc associée à ces soirées réconfortantes et à ces petits moments de plaisir. Que dis tu ? Tu n’as jamais entendu parler de cette boutique ? Alors viens, petit(e) strasbourgeois(e) : mettons cap sur la rue des orfèvres et remontons le temps pour découvrir l’histoire – pavée de fromages – de la Maison Lorho.

Il était une fois, dans une fromagerie au cœur de Paris… 

L’amour du camembert et le savoir-faire de la famille Lorho ne date pas d’hier : Cyril et Christelle, les gérants, sont fromagers depuis presque 30 ans. Ces deux passionnés du métier se sont rencontrés en 1990, alors qu’ils étaient tous les deux employés dans la fromagerie Boursault, à Paris. Après deux ans de bons et loyaux services, le couple décide de quitter la capitale pour s’installer en Alsace et reprendre une affaire, pas très loin de Saint Dié des Vosges.

A l’époque, l’affaire en question consistait à faire du porte à porte et de la vente de fromages au détail. Mais avec la montée de l’influence des supermarchés, le porte à porte ne suffisait plus… Il fallait trouver un moyen fixe et plus stable de vendre les produits et c’est ainsi qu’en 1995, les Lorho installent leur étalage sur 10 marchés autour des Vosges, qui sont toujours présents aujourd’hui.

Quelques années plus tard, en 1998, Cyril et Christelle ont l’opportunité de reprendre « Au Vieux Gourmet », une boutique strasbourgeoise vieille de 80 ans située en plein cœur du célèbre Carré d’Or. Ils récupèrent le lieu tel quel, en gardant son nom d’origine et tout le personnel et durant les 13 premières années, seul l’agencement initial de la boutique a changé. Mais pendant ce temps, le savoir faire, lui, n’a pas cesser d’évoluer…

Cyril Lorho, nommé meilleur ouvrier de France en 2007

« Cette nomination a permis de cristalliser tout ce que nous avions mis en place jusqu’alors et d’instaurer un nouveau dynamisme, d’asseoir une vraie expérience » m’explique Christelle. Et c’est peu de le dire ! Car recevoir le titre de meilleur ouvrier de France, ce n’est pas rien. Ça nécessite une sacré expertise et une connaissance très approfondie de son produit. Fort de ce prestigieux titre, le couple décide, en 2011, de moderniser la boutique : tout l’agencement est refait et le « Au vieux Gourmet » se transforme, 13 ans plus tard, en « Maison Lorho ». Une belle façon d’affirmer l’expérience acquise et d’ancrer le savoir faire sur le territoire strasbourgeois.

Dans leur lancée, les Lorho rachètent en 2016 un site industriel dans les Vosges pour le transformer en cellule d’affinage. Cela leur permet aujourd’hui de créer leurs propres produits comme le « Régale du brasseur », l' »Aiglon » ou encore l’incontournable « Brie à la truffe » que vous devez goûter absolument et sans modération.

La qualité de l’artisanat, accessible à tous

« Bon, elle est bien belle ton histoire, mais on y trouve quoi exactement dans cette boutique au juste ?« . Ben, du fromage. Déjà. Mais du fromage très divers et variés : la Maison Lorho propose entre 250 et 300 références de fromages et produits laitiers (qui sont nos amis pour la vie – ça c’était cadeau, bisous) ! Tu trouveras donc du camembert coulant, du Munster puant, du chèvre appétissant ou encore du brie gourmand. Et si avec ça, tu ne trouves pas ton bonheur, je ne peux plus rien faire pour toi.

Niveau prix, comme le résume si bien Christelle : « Ce n’est pas parce qu’on est dans le Carré d’Or qu’on vend à prix d’or ! ». Et, en tant que cliente régulière, je ne peux que confirmer : si vous annoncez votre budget fromage en arrivant, vous repartirez avec un plateau adapté en sortant ! C’est ce qui fait la grande force de cette boutique : la qualité des produits reste accessible pour tout le monde. Car le vrai objectif des Lorho, c’est d’habituer et de donner envie aux plus de gens possible d’aller consommer chez les artisans. Et dans cette dynamique, ils ont lancé, depuis une semaine, une promotion qui devrait fortement t’intéresser, jeune étudiant : si tu vas chercher ton fromage le mardi, tu auras – 20% sur ton fromage sur présentation de ta carte étudiant ! A toi les grosses raclettes party et le porn cheese à gogo. Pour les autres, on propose aussi de vous faire gagner un plateau de fromages pas piqué des hannetons pour vous en mettre plein de bide (voir plus bas).

Pour résumer, Lorho nous rappelle que la qualité n’est pas réservé uniquement aux plus fortunés. Et que pour les amoureux du fromage, on peu difficilement faire mieux à Strasbourg ! En plus, cette année, la Maison Lorho compte célébrer dignement ses 20 ans au service du cheese game mais également les 100 ans de leur boutique. Du coup, il va y avoir pas mal d’animations et d’activités au cours de l’année, qu’on vous invite à suivre sur leur page Facebook.


T’avais parlé de gagner un plateau de fromages… Comment qu’on fait ?

C’est simple. Comme d’habitude, il te suffit de faire 2 choses :

• Liker la Page Facebook de Maison Lorho
• Liker et Partager la publication Facebook de cet article (en public) →

Le gagnant remportera un plateau de fromages d’une valeur de 43 euros… ça en fait de morceaux de Munster !

Bonne chance les gourmands !


MAISON LORHO

Adresse : 3 Rue des Orfèvres
Téléphone : 03 88 32 71 20

Site Internet
Page Facebook


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here